fbpx

La Deutsche Bank prophétise la possible fin de la mondialisation et de l’Union européenne

par

Un rapport publié sur le site de la banque allemande porte un regard très sombre sur le futur. Selon les analystes, le monde que nous connaissons, pourrait changer radicalement d’ici une dizaine d’années.

« L’âge d’or de la mondialisation touche à sa fin ». C’est ainsi que les économistes de Deutsche Bank Research voient la prochaine décennie. Dix ans qui devraient être caractérisés par un point commun : le große Unordnung, un grand désordre. En lisant les prévisions contenues dans le «Long-Term Asset Return Study» 2020 – l’étude annuelle réalisée par le centre de recherche de la banque d’Outre-Rhin – on pourrait penser que le monde se dirige vers une phase de « giletjaunisation ». Comme si le mouvement né en France pour protester contre les inégalités et pour plus de démocratie, se développait partout.

Le document parle également d’un  « super cycle structurel qui façonne tout, des économies aux prix des actifs, à la politique et à notre mode de vie dans son ensemble ». Pire, les experts de Deutsche Bank estiment qu’il y aura une « âge de désordre » qui pourrait impacter lourdement  le tarif des actifs dans le monde.  La pandémie de la Covid-19 n’est pas la cause de cette possible évolution mais, selon les analystes, elle l’a accélérée.

Dans ce contexte, le destin de l’Union Européenne pourrait aller dans le sens d’un achèvement. Le rapport note que le plan d’aides, décidé à la suite de la pandémie du Covid-19, pourrait mener vers une intégration majeure entre les pays UE. Les expert rappellent aussi qu’entre les membres de l’Union Européenne, ils subsistent des écarts économiques très importants, qui pourraient provoquer des troubles.

Le rapport de Deutsche Bank Research estime aussi que la Chine puisse redevenir une puissance économique comme avant l’industrialisation. Mais, les différences valorisables entre la Chine et l’Occident resteraient importantes. Ainsi, pour les analystes de la banque allemande, « il existe une menace de conflit de cultures et d’intérêts – en particulier parce que la Chine est sur le point de devenir la plus grande économie du monde »,.

Les analystes de Deutsche Bank, ont identifié huit thèmes qui pourraient influencer « l’âge du trouble » :

1. Tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine et fin d’une mondialisation effrénée.
2. Une décennie où l’Europe joue à quitte ou double.
3. L’augmentation de la dette avec une politique monétaire extrêmement souple jusqu’à que  « l’hélicoptère monétaire » (*) devienne la règle.
4. Inflation ou déflation?
5. Augmentation des inégalités jusqu’à un point de non-retour.
6. Creusement du fossé entre les générations.
7. Intensification du débat sur le climat.
8. Technologie: révolution ou bulle?

Les auteurs de l’étude (disponible sur ce lien) sont formels sur une chose : « la plus grosse erreur dans les années à venir serait de simplement poursuivre les tendances du passé ».


(image à la une réalisée par Florian Olivo sur Unsplash

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à