fbpx

(Vidéo) Olivier Marchal: « Tous ces artistes qui chient sur les flics, je n’ai pas envie de les défendre »

par

Olivier Marchal ancien policier pendant 12 ans et aujourd’hui réalisateur et acteur a décidé de réagir contre les accusations de racisme contre la Police.

Il a écrit une longue lettre intitulée « Larmes de flic » pour exprimer son indignation, sa colère, et son soutien aux policiers dont voici quelques extraits :

« J’ai retrouvé le bruit, la crasse, les rues dégueulasses, les gens qui gueulent, qui insultent, qui ont déjà tout oublié. On nous avait pourtant dit (les bobos des émissions branchées et les experts à deux balles) que le monde allait être meilleur après le confinement. Que la meute allait prendre conscience que la vie c’était pas ce qui était avant mais ce qui allait arriver. Et ben, manque de bol, c’est raté !

Les cons sont encore plus cons, Paris est encore plus triste et les flics sont devenus des nazis chasseurs de noirs et d’arabes dont il faut se méfier à chaque coin de rue …

Moi, je rêvais d’être flic depuis tout petit. Je voulais ressembler à Delon, Belmondo, Ventura, Claude Brasseur et tant d’autres. A tous ces flics de cinoche qui roulaient des mécaniques en sauvant des vies et en protégeant les autres. J’ai essayé d’être comme ça. Je pense y être un petit peu arrivé. J’ai surtout travaillé avec des mecs qui n’étaient que ça. Des types ordinaires avec des salaires de merde au service des citoyens. »

Olivier Marchal ne fait jamais dans la demi-mesure aussi bien dans ses prises de position que dans ses films. « Ceux là je les aime » il défend les bons flics et il dézingue au passage l’acteur Omar Sy qui a pris partie pour les manifestations contre les violences policières organisées en France, depuis son exil à Los Angeles « « Ben moi je peux vous parler du racisme anti-flic voilà, mais moi je ne suis pas Omar Sy et moi je paye mes impôts en France et tout va bien…» ou dans cette autre déclaration, «J’en ai marre que des espèces d’acteurs de deuxième zone continuent à chier sur les flics alors que ce sont des gens qui vivent dans des quartiers privilégiés qui ont des métiers privilégiés. Et qui surtout exacerbent tout ça et amènent ce discours de haine qui n’est pas acceptable pour moi»

Olivier Marchal était l’invité de BFM TV le 8 juin et il n’a pas hésité à donner son point de vue très tranché sur les artistes qui dernièrement se sont exprimés sur la police.

( capture d’écran du compte twitter de BFM TV)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à