fbpx

Les essais cliniques à l’hydroxychloroquine suspendus en France

par

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a annoncé la suspension de l’hydroxychloroquine après la prise de position de l’OMS, traitement soutenu par le Professeur Didier Raoult.

L’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament (ANSM) a indiqué avoir  « été informée de la position du comité scientifique de l’essai international Solidarity en lien avec l’OMS » sur la suspension des inclusions de nouveaux patients traités avec de l’hydroxychloroquine, dans les essais cliniques.

C’est donc « par mesure de précaution », que l’ANSM a lancé « une procédure de suspension des inclusions de patients dans les essais cliniques menés en France ». La suspension, précise l’Agence, « prendra effet après un délai de contradictoire de 24h » mais « les patients en cours de traitement avec de l’hydroxychloroquine dans le cadre de ces essais cliniques pourront le poursuivre jusqu’à la fin du protocole ».

Depuis le début de l’épidémie de Covid19, l’ANSM a autorisé « 16 essais cliniques évaluant l’hydroxychloroquine ». La décision prise, précise l’Agence, « intervient dans l’attente de nouvelles données sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine chez les patients atteints par la COVID-19 ».

Vendredi 22 mai 2020, la revue médicale The Lancet avait publié une étude qui mettait en doute l’efficacité de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Coronavirus. La recherche avait été jugée comme « foireuse » par le Professeur Didier Raoult de Marseille.

Suite à cette l’étude, le Ministre de la Santé, Olivier Véran a saisi le Haut Conseil de la santé publique « pour qu’il l’analyse et me propose sous 48h une révision des règles dérogatoires de prescription ». Lundi 25 mai 2020, l’OMS a suspendu, les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine, par mesure de sécurité.

En dehors de l’Hexagone, les hôpitaux universitaires de Lausanne et Genève ont décidé de ne plus prescrire plus d’hydroxychloroquine, selon l’agence télégraphique suisse ATS.


(photo à la une : Unsplash)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à