fbpx

Un enfant français décédé de la maladie de Kawasaki : l’alerte avait été lancée par un pédiatre italien

par

Entre le 12 mars et le 1er mai 2020, quelques 125 cas du syndrome de Kawasaki ont été signalés en France. Cette maladie se manifeste souvent chez des enfants ayant été contaminés par le Covid-19. Il y a quelques semaines, dans Putsch, un pédiatre italien avait lancé une alerte.

Un enfant de 9 ans est décédé à l’hôpital de La Timone de Marseille suite à la Maladie de Kawasaki. Le professeur Fabrice Michel – chef du service de réanimation pédiatrique de La Timone à Marseille – a déclaré à l‘AFP que l’enfant est décédé à cause d’une « atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque« . Le professeur Michel a également précisé que l’enfant présentait « une sérologie montrant qu’il avait été en contact » avec le coronavirus sans, pour autant, développer le Covid-19.

Le chef du service de réanimation pédiatrique de La Timone a précisé au quotidien La Provence, que cette forme particulièrement grave de la maladie de Kawasaki reste « rarissime ». Le professeur a également rappelé qu’« il faut rassurer les parents, tous les autres cas dont nous avons eu connaissance, se sont remis en quelques jours, après traitement à l’immunoglobuline ».

Selon nos confrères de La Provence, en temps normal à Marseille, on enregistre trois cas par ans de la maladie de Kawasaki, ces dernières semaines « ce sont cinq petits patients qui ont été hospitalisés, dont certains en réanimation« .

L’augmentation des cas et des formes atypiques de cette patrologie a été signalée aussi dans d’autres pays particulièrement touchés par la pandémie de Coronavirus.

Dans une vidéo interview réalisée par Putsch le 2 mai 2020, le docteur Lorenzo D’Antiga – le chef du service pédiatrique de l’hôpital Papa Giovanni XXIII de Bergame, l’une des villes les plus touchées par le Covid-19 – avait lancé une alerte.  « Cette forme de la maladie de Kawasaki – avait-il confié à Putsch – est bien plus sévère que celle connue avant l’arrivée du Covid19 ».  Le chef du service pédiatrique de Bergame avait également évoqué une étude menée par les équipes de l’hôpital de la ville lombarde. Cet étude a été récemment publiée dans la prestigieuse revue scientifique Lancet.


(photo à la une : « ambulance » de Camilo Jimenez sur Unsplash)

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à