fbpx

Les sociétés du CAC 40 aidées par l’Etat accepteront-elles de ne pas distribuer de dividendes?

par

Le gouvernement français s’est dit prêt à aider les entreprises en prenant en charge, par exemple, le coût du chômage partiel. Cependant, certaines grandes entreprises cotées en bourse semblent être tentées de distribuer en dividendes les résultats de 2019, comme si la pandémie de Coronavirus n’existait pas.

Le ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire a demandé à plusieurs reprises aux société françaises cotées en bourse de ne pas distribuer les dividendes de 2019. L’appel s’adresse en particulier à ces firmes auxquelles bénéficieront des aides promises par le gouvernement pour assurer la continuité économique pendant et après la pandémie de Coronavirus.

Le premier appel du numéro un de Bercy a été lancé sur BFM TV le 27 mars. M. Le Maire a déclaré que “si les entreprises ont besoin de trésorerie et qu’elles demandent l’aide de l’Etat, elles ne peuvent pas, elles ne doivent pas verser de dividendes« . Le ministre a ajouté que le gouvernement veillera « à ce que ce soit respecté ». 

Dans une autre interview, diffusée par RMC lundi 30 mars, Bruno Le Maire a été encore plus clair. “J’invite toutes les sociétés qui ont accès au chômage partiel, c’est-à-dire dont les salariés sont aidés par l’État, à faire preuve de la plus grande modération en matière de versement de dividendes. Et j’irais plus loin. Soyez exemplaires: si vous utilisez le chômage partiel, ne versez pas de dividendes”.

 

L’invitation de Bruno Le Maire n’a pas été bien accueillie par les patrons des grandes entreprises. Selon Europe 1, l’AFEP (l’Association française des entreprises privées) a écrit au ministre : « on ne veut pas de loi ».

Pour l’heure, parmi les sociétés qui ne distribueront pas les dividendes 2019 figurent par exemple : Airbus ou JCDecaux.

A l’envers, comme reporté l’AFP, la société Transdev (contrôlé publiquement via la Caisse des dépôts) a décidé le versement d’un dividende de 23 millions d’euros. La société a précisé qu’il ne le ferait qu’après la crise du coronavirus terminée.

 


(Crédit image à la une : Le ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire – © M Ghisalberti/Putsch)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à