fbpx

(Vidéo) À Toulouse, une crèche de Noël vivante interrompue par des « antifas »

par

Samedi 14 décembre, sur la place Saint-Georges de Toulouse se déroulait une mise en scène de la Nativité avec des figurants costumés, et parmi eux plusieurs enfants. Une cinquantaine de militants de l’ultra gauche ont cherché la confrontation aux cris de « stop aux fachos ».

Cette année encore, des initiatives organisées pour célébrer cette fête chrétienne ont été prises pour cible par des extrémistes de la laïcité. A Toulouse – comme l’écrit le quotidien La Dépêche – samedi dernier, des individus ont d’abord entouré la place « vociférant et proférant insultes et cris à l’encontre « des flics, des fachos » revendiquant « nous, on est les anticapitalistes ».

Comme en témoignent nos confrères,  « les enfants qui jouaient dans la pastorale » étaient effrayés. Puis les militants ont joué « la provocation jusqu’à descendre sur la place en cherchant la confrontation« .

Les responsables de l’association Vivre Noël Autrement, qui, chaque année organise la crèche vivante toulousaine, ont décidé d’arrêter la manifestation plus tôt que prévu. Cela parce que « certains ont tenté à plusieurs reprises de monter sur l’estrade. Il y a eu des bousculades », comme a déclaré à 20 Minutes, le porte-parole de l’association Erwan Demolins.

(Vidéo publiée par l’association « Vivre Noël Autrement » sur sa page Facebook)

Les incidents autours de la crèche vivante de la « Ville Rose » a fait réagir Monseigneur Robert Le Gall, Evêque de Toulouse. Le prélat a publié un message sur le compte Twitter du diocèse en rappelant que « la naissance de Jésus »  véhicule des valeurs comme « l’accueil de l’étranger » et l' »annonce de la Paix ».

 


(photo à la une : crèche de Noël – copyright Mattia Moretti)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à