fbpx

Collectif #NousSommes: « En tant que habitant.e.s de Montpellier, nous sommes régulièrement témoins des dérives d’élus: contournements de la légalité, passe-droits et clientélisme »

Le collectif #Nous sommes fondé à Montpellier se définit comme « un groupe d’habitant.e.s de Montpellier très investi(e)s dans des luttes sociales et écologiques dans la ville. En vue des municipales de 202O, le collectif est déterminé à présenter une liste pour proposer une alternative politique et municipale à Philippe Saurel.

« Nous refusons d’être le pion d’un homme politique en pleine partie de Monopoly » déclarent-ils à Putsch tout en étant très sévères sur les politiques municipales menées à Montpellier depuis plusieurs années. Le ton est dur, le propos sans détour. « nous voulons reprendre le pouvoir sur nos vies mais surtout sur notre ville », le programme est clair. Entretien.

Quelle est la genèse du mouvement ? 
Notre mouvement municipaliste a été lancé en septembre 2018 par un groupe de personnes très investies dans des luttes sociales et écologiques à Montpellier. 
L’impulsion de départ découle d’une réaction à un triple constat :  
les aspirations du peuple se heurtent sans cesse au plafond de verre de l’inconséquence d’un monde politique qui nous gouverne en vase clos, dans son propre intérêt et sans vision dépassant leur réélection.
 Il est possible de mettre en place à l’échelle municipale des décisions véritablement structurantes en terme d’écologie (aménagement, urbanisme, mobilité..). La réappropriation par les habitant.e.s de leur environnement de vie doit s’initier à l’échelle locale. La proximité rend la démocratie au quotidien possible.  Par sa capacité à construire plus de justice sociale tout en combattant l’ultralibéralisme, le mouvement Barcelona en Comun nous inspire grandement, il nous démontre qu’organiser une rébellion au sein même de l’institution est possible. 
Nous avions alors en tête de construire un maximum d’espaces de réappropriation politique, nous voulions réunir les expert.e.s de la ville : ses usagers, ses habitant.e.s, nous voulions leur donner du pouvoir d’agir. Et envisagions dès lors qu’ils composent la gouvernance municipale de demain.

Est-il né du mouvement des Gilets Jaunes ou du moins d’une volonté similaire à rendre la décision politique aux citoyens d’une ville ou …

Pour lire la suite et accéder en illimité aux articles de , profitez de notre offre de lancement

[Offre spéciale]

3,99€*

* Accès à tous les articles de par renouvellement mensuel
Abonnez-vous

Vous devez vous abonner pour lire cet article.

M'abonner à