fbpx

Quand les page-turners terminent en happy end

par

Par Emmanuelle De Boysson – La veille de son mariage, Alice renonce à épouser Chick, star du rock quinqua, et s’enfuit pour rejoindre sa famille à Seattle. Furax, Chick bloque ses cartes de crédit et Alice tombe en panne sèche dans une petite ville forestière.

Obligée de travailler, elle rencontre un vendeur de supérette qui vient de sortir de prison. Ils tombent amoureux, mais il leur faudra surmonter les vestiges du temps. Un page-turner à happy end réussi.

« Frontier hotel » d’Alan Watt ( Lattès)

Lire aussi dans notre sélection de romans :

Poker : la descente aux enfers d’une blogueuse

Léonor de Recondo : un point cardinal tout en subtilité

David McNeil : la lecture, une litanie de malentendus ?

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à