fbpx

Hip-Hop : DJ Semtex retrace quarante ans de révolution

par

Par Manon Bricard – « Le hip-hop m’a permis de m’élever ». C’est sur ce constat que DJ Semtex débute son livre, « Hip Hop Raised Me ». En 448 pages, l’animateur anglais s’est donné comme mission de retracer les 40 années d’histoire du genre musical, pour en faire un ouvrage de référence.

DJ Semtex baigne dans le hip-hop depuis l’adolescence. Dans son introduction, le présentateur de l’émission numéro 1 de hip-hop en Grande-Bretagne explique à quel point le hip-hop a trouvé de l’écho dans sa vie personnelle.Il a donc souhaité rendre hommage à ce genre musical, « forme d’expression artistique la plus stimulante, la plus innovante, la plus vivante et la plus palpitante qui soit », et retracer l’histoire de cette musique. Ce beau livre débute naturellement dans les années 1970, lorsque le hip-hop émerge dans les fêtes de quartier du Bronx. Le rap s’ajoute à cette musique quelques années plus tard, introduisant les DJ, graffeurs et breakeurs. Le hip-hop se popularise au fil des années pour finalement devenir l’immense industrie musicale connue aujourd’hui, rivalisant avec le rock ou la pop.

DJ Semtex : le Hip-Hop a-t-il permis de hisser Barack Obama à la Maison Blanche ?

A travers cet ouvrage découpé en neufs chapitres, on croise autant de personnalités emblématiques du hip-hop qui témoignent, de Grandmaster Flash à 50 Cent, en passant par Jay Z. L’auteur a également cherché à démontrer la révolution culturelle opérée par le hip-hop, et son influence culturelle. Kanye West est courtisé par l’univers de la mode, quand Kendrick Lamar se pose comme porte-parole de l’Amérique urbaine. Dans un chapitre consacré à « l’Obamanation », DJ Semtex montre que le hip-hop a même permis de hisser un homme noir à la présidence des Etats-Unis. DJ Semtex évoque également le hip-hop européen ou asiatique, ainsi que le concept du « rappeur blanc ».

Mais « Hip Hop Raised Me » est avant tout un beau livre. Près de 1 000 photographies ponctuent le livre, en noir et blanc ou en couleurs. Tout l’imaginaire lié au hip-hop y est représenté : les pochettes d’album emblématiques, des photographies rares de stars en concert ou en studio, mais aussi des images qui renvoient à l’imaginaire du hip-hop, comme les graffitis ou les chaînes en or. L’ouvrage est également ponctué de photos d’accessoires d’époques, qui permettent aux plus nostalgiques de se replonger dans les vieilles cassettes ou les platines vinyles. Enfin, plusieurs infographies viennent colorer le livre, représentant par exemple les plus grands beefs de l’histoire du hip-hop ou la place prise par les femmes dans cet univers.

Hip Hop Raised Me, de DJ Semtex, Chronique Editions, 448 pages, 49 euros.

Lire aussi dans notre sélection de Beaux-Livres :

Capitol Records : l’odyssée du célèbre label par Taschen

Dior : Mats Gustafson redessine les collections

Haribo : la success-story du bonbon

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à