fbpx

Nietzsche et Rousseau, clairs et compréhensibles par tous ?

par

Par Sophie Sendra – bscnews.fr / Voici deux ouvrages, l’un consacré à Rousseau, l’autre à Nietzsche. Dans le premier, Eric Zernik nous propose d’analyser la pensée de Rousseau au travers des ouvrages du philosophe.

Il s’agit d’une construction par chapitre thématique. L’auteur exprime une volonté de comprendre comment Rousseau voit l’individu et son rapport à la société. Il propose une large explication de l’ouvrage le plus connu du siècle des lumières, Le contrat social. De façon très didactique et très pédagogique, l’auteur crée des liens possibles entre la société actuelle, notre rapport à l’État, et la pensée rousseauiste. Il nous propose une véritable « expérience sociale », celle de comprendre des sujets très contemporains en rapport avec les préoccupations d’un siècle en mouvement qu’était celui de Rousseau.
Dans cette même collection, le deuxième ouvrage de Philippe Granarolo nous invite à mieux comprendre la pensée de Nietzsche et son principe le plus mis en valeur, celui du « surhumain ». L’auteur nous présente un philosophe « tourné vers l’avenir » au cœur du XIXe siècle. Il met en exergue la pensée d’un philosophe de génie en proie à ses propres tourments. De plus, au fur et à mesure des chapitres, ce sont les ouvrages les plus emblématiques du philosophe nihiliste qui sont analysés. Loin de la mauvaise analyse qui a été faite du « surhumain », l’auteur explique très clairement qu’il s’agit plutôt de la description d’un homme de l’avenir, de la notion d’humain autonome. Il met en valeur une personnalité paradoxale, mais non moins attachante, celle d’un Nietzsche attaché au principe même de Liberté.
Ces deux ouvrages, parmi d’autres, sont à l’image du titre de la collection, c’est-à-dire des cours de philosophie clairs et compréhensibles par tous.

Eric Zernik, Rousseau, L’expérience Sociale, Philosophie en Cours, Éditions Scérén (CNDP-CRDP), 2012.
Philippe Granarolo, Nietzsche et les voies du surhumain, Philosophie en cours, Éditions Scérén (CNDP-CRDP), 2012.

Lire aussi :

Lire est le propre de l’homme

René Descartes : les dessous du cogito

Bernard Turle: un air du temps vicié

Cinéma : décoder les messages sous-jacents de grands films

Le Boson manquant : la science accessible à tous

Columbo : la lutte des Classes ce soir à la télé

François Bégaudeau : un drôle d’animal

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à