fbpx

René Descartes : les dessous du cogito

par

Par Sophie Sendra – bscnews.fr / Cet ouvrage très volumineux porte sur l’héritage laissé par Descartes. Il nous présente à la fois les origines de la phénoménologie et du néo-cartésianisme. Les différents auteurs (puisqu’il s’agit d’un ouvrage collectif) nous décrivent le véritable phénomène philosophique sans équivalent qu’a été la pensée de René Descartes. Ce dernier est devenu au fur et à mesure des siècles un adjectif sociétal : ne parle-t-on pas des Français comme étant des cartésiens ?

Cet ouvrage explique ainsi qu’il existe « des cartésianismes » qui peuvent ne pas avoir de relations avec la pensée de Descartes. Au travers d’analyses de textes et d’auteurs variés, l’ouvrage nous propose un regard différent sur le philosophe du cogito. Ce sont, tour à tour, des regards croisés de spécialistes de l’Histoire des Idées et de Descartes qui se succèdent en différents textes qui montrent les limites de la philosophie du maître. Ces textes montrent à la fois la portée de la philosophie de Descartes, mais aussi les critiques du cartésianisme originel. Ces études sont très poussées, détaillées et s’interrogent aussi sur le fait de savoir comment l’histoire peut être interprétée au travers du cartésianisme et de la littérature. Au travers d’une partie qui s’intitule « Être cartésien : hier et aujourd’hui » il est possible de s’interroger sur les problématiques historiques et philosophiques en matière de médecine, de sciences, de politique et d’éducation. Cet ouvrage permet de forger notre propre éveil critique sur ce qui est à retenir de Descartes et de son héritage au travers des siècles. Une lecture ardue, mais nécessaire pour quiconque veut connaître l’auteur du fameux Discours de la méthode.

Qu’est-ce qu’être cartésien ? Sous la direction de Delphine Kolesnik-Antoine, ENS Editions, 2013.

Lire aussi :

Bernard Turle: un air du temps vicié

Cinéma : décoder les messages sous-jacents de grands films

Le Boson manquant : la science accessible à tous

Columbo : la lutte des Classes ce soir à la télé

François Bégaudeau : un drôle d’animal

Roberto Casati : le manifeste pour continuer à lire

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à