fbpx

Ma révérence :  » Pour le reste, on verra plus tard »

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Récompensé à Angoulême en janvier 2014 par le prix Fauve Polar SNCF, Ma révérence est indéniablement une bande-dessinée attractive.

Son personnage principal, Vincent, trentenaire désabusé, et son acolyte totalement atypique, Gaby Rocket,  » chômeur de longue durée, qui voue depuis toujours une admiration sans bornes à l’Amérique de Dick Rivers et Johnny Hallyday » décident de prendre en otage le fils d’un convoyeur de fonds pour récupérer un max de pognon et pouvoir, l’un, retrouver son amoureuse sénégalaise qu’il a lâchement abandonné lorsqu’elle est tombée enceinte quelques années auparavant et auprès de laquelle il souhaite se racheter, l’autre, partir à Las Vegas et mener une vie dissidente entourée de poules de luxe et arrosée de champagne. Le cadre étant placé, imaginez l’ambiance…Le scénario de Wilfrid Lupano nous plonge aux dernières heures de préparation de ce larcin avec habileté, ménageant un rythme qui ne faiblit pas, usant à bon escient du flashback et d’un narrateur-personnage qui s’adresse directement au lecteur avec autant d’ironie que de sincérité. Les dessins de Rodguen rehaussés des couleurs d’Ohazar séduisent l’œil et épousent parfaitement cette fiction de pieds nickelés modernes.
Un album à offrir en toute confiance et dont la chute est tout aussi logique qu’inattendue….

Ma révérence
Scénario: Wilfrid Lupano
Dessin: Rodguen
Couleurs: Ohazar
Série: Ma révérence
Collection: Machination
Date de parution: 4 septembre 2013
Prix: 17,95€

A lire aussi:

La princesse des glaces : même les secrets les plus enfouis finissent par ressurgir!

A l’origine des contes ou quand le neuvième art revisite les classiques avec talent

Guy Delisle : Daddy Cool ?

Sherlock Fox et les zoophages : une enquête à poils, à plumes et à sang

Zep : Autant n’en emporte pas le temps

Bande-Dessinée et Réalité Augmentée au coeur de la Défense

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à