Un bon roman est comme le printemps, il est toujours trop court

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Le mois de mars s’écoule lentement et le printemps est toujours un grand indécis. C’est une période charnière entre l’hiver et l’été où nous avons appris à composer avec le froid et le gel. Malgré nous et contre notre plaisir.

Chaque année, le printemps se fait désirer. Il sait jouer avec nos nerfs en nous donnant une pointe de redoux remplacée brutalement par une langue froide et glaciale. Puis il revient, butine, s’enhardit de nous de faire espérer. Ensuite, les premières douceurs florales apparaissent progressivement, sur la pointe des pieds, sans se hâter.
On ne sait jamais quel crédit leur donner tant l’on pourrait être déçu. Alors il est plus sage d’y croire par petits bouts et par de courtes phrases bien faites, ni trop confiantes, ni trop hâtives. Peu à peu, on sait qu’il est là et que nous pourrons à nouveau faire comme bon nous semble sans risquer de trembler.
Car on désire le printemps comme on désire un bon roman sur lequel on se délecte. On lit quelques pages puis il est l’heure de faire autre chose : dormir, partir, travailler, s’assoupir ou dîner. Un bon roman a la finesse de la brièveté, car il n’a jamais assez de mots et de pages pour nous combler indéfiniment. Un bon roman se lit rapidement et se termine trop tôt. On peut bien entendu le relire, mais il n’aura jamais le bonheur vierge de la première lecture.
En fait, un bon roman est comme le printemps, il est toujours trop court. Heureusement qu’ils sont nombreux, les bons romans, pour ne jamais nous ôter le plaisir de la lecture.
Afin de vous mettre dans les meilleures dispositions pour entamer ce printemps 2013, nous avons convié dans nos pages plusieurs personnalités passionnantes telles que Omar Porras, Marion Peck, Frédéric Diefenthal, Géraldine Hamon, Philippe Séguy et bien d’autres que je vous laisse le plaisir de découvrir au fil de votre lecture de ce 56e numéro du BSC NEWS MAGAZINE. Vous êtes toujours plus nombreux à nous lire tous les mois et nous vous remercions chaleureusement de votre fidélité. Merci.

> Lire le BSC NEWS MAGAZINE de mars 2013 en cliquant sur ce lien

Lire aussi :

Une quête culturelle aussi passionnante que frustrante

Lecture : les bons conseils de Fabrice Luchini pour commencer l’année

Lecture : une étude inquiétante au pied du sapin

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à