fbpx

Un candidat qui ne manque pas d’humour

par

Par Nicolas Vidal – BSCNEWS.FR/ Cette année encore, le Salon du Livre de Paris 2011 a été pour moi l’occasion de chiner sur les stands de toutes ces petites et moyennes maisons d’édition venues d’ailleurs pour présenter leur production éditoriale. J’ai ainsi pris un plaisir considérable à soupeser, à retourner et à feuilleter une grosse centaines de livres de toutes les tendances, de toutes les ardeurs et de toutes les douceurs.

Mon périple m’a amené sur le stand des Editions Xenia sur lequel je me suis attardé très longuement. Xenia a été fondée par l’impétueux Slobodan Despot, grand gaillard qui vous parle avec cette passion généreuse et ce verbe haut de l’éditeur engagé et pressé de vous faire partager sa subversion. Chez Xenia, je vous recommande avec insistance « Le candidat» de Jean Cau (1925-1993), secrétaire de Jean-Paul Sartre et prix Goncourt pour «La pitié de Dieu» en 1961. Le Candidat est à mi-chemin entre la chronique, le roman et le témoignage sur les dessous de l’Académie Française. S’il vous arrive un matin de penser à vous présenter, à l’Académie, lisez Jean Cau sans plus tarder. Le Candidat nous offre une écriture délicieuse, un humour caustique et nous explique que l’ambition et le copinage sont des virus qui se transmettent aussi entre gens respectables et lettrés. «75% des critiques de Poirot étaient frappées du sceau de l’éloge copain, parfois entortillé et, si l’on savait lire, empêtré comme dans une glu qu’il s’efforçait de transformer en miel. Ô le rude labeur !»

Le Candidat de Jean Cau – Editions Xenia

80 pages – 11 euros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à