fbpx

Votre planète est à vendre sur Arte

par

Par Julie CadilhacBscnews.fr / La planète est à vendre: effrayante réalité que nous montre Alexis Marant dans un judicieux documentaire « Planète à vendre » que vous pourrez voir sur Arte le mardi 19 avril 2011. Depuis quelques années, les crises alimentaire et financière ont eu des conséquences que nous imaginons mal. La sécurité alimentaire d’une part ,l’attrait du gain d’autre part, ont déclenché une course à l’achat de terres. L’occasion pernicieuse notamment pour le Soudan, Madagascar, l’Ethiopie, l’Ouganda, l’Indonésie d’imaginer une alternative à leurs caisses vides. Monnayer leurs terres, leur unique richesse : voilà ce que les dirigeants de ces pays émergents entreprenent de faire pour relancer leur économie. Ce reportage, filmé sur trois continents, montre le Monopoly auquel se livrent de nombreux investisseurs qui ont compris que la planète est un ventre qui réclame encore et encore et que l’avenir financier pourrait bien être dans l’agriculture. Pour une bouchée de pain, les pays en voie de développement louent ou vendent leurs terres et rien n’est fait aujourd’hui à l’échelle mondiale pour protéger les intérêts des petits paysans autochtones qui sont chassés de ces terres ou obligés de travailler pour de nouveaux patrons qui leur proposent des salaires dérisoires. Alexis Marant mêle avec beaucoup de finesse deux voix: celles des investisseurs et celles des victimes de cette rapine autorisée. Deux mondes s’affrontent: celui des affaires où la concurrence et la productivité ne s’embarrassent plus de l’éthique, utilisent à foison des techniques qui appauvrissent la terre et sont fort préoccupantes pour la santé, celui des paysans qui résistent à la malnutrition et ont peur des répressions s’ils crient à l’injustice qui leur est faite. Un documentaire pertinent qui se contente d’exposer des situations, de superposer des vécus et laisse à son lecteur le choix de ses propres conclusions. Alexis Marant nous montre également que la « colonisation » des terres ne se fait plus seulement aujourd’hui sur un axe nord-sud ; car si l’on voit un cynique investisseur français installé en Uruguay, on suit également les avancées d’investisseurs saoudiens et celle d’un Indien en Ethiopie. Si dans certains pays, une prise de conscience émerge…peu de peuples encore se sont révoltés comme à Madagascar en 2009 contre Marc Ravalomanana qui avait signé un bail de location longue durée à l’entreprise coréenne Daewoo….et la terre continue de devenir une marchandise malmenée et pour laquelle aucune législation mondiale n’est instituée.
Planète à vendre, un documentaire à découvrir absolument. Une mainmise sur les terres cultivables qui ne manquera pas de vous faire réfléchir sur l’évolution de notre société mercantile et de vous indigner !
(Crédit photo Arte France)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à