fbpx

Montpellier : l’Amazonie à l’honneur au MO.CO. Hôtel des collections

par

Comme la plupart des musées en France, l’Hôtel des collections du MO.CO. (Montpellier Contemporain) a rouvert ses portes avec l’exposition « Mecarõ, l’Amazonie dans la collection Petitgas », prolongée jusqu’au 20 septembre 2020.

Bien qu’elle nous vienne de chez Catherine Petitgas, passionnée d’Amérique du Sud, la nouvelle exposition de l’Hôtel des collections est une incroyable jungle artistique ! Au centre, l’Amazonie, aujourd’hui menacée de toutes parts et étendard de l’urgence écologique. La forêt a une âme, et elle est ancestrale : « Mecarõ » est un terme issu de la langue du peuple indigène Krahô désignant « l’esprit de la forêt », où sont reliés les hommes, les animaux, les plantes, les défunts, les rituels et ce fameux « mecarõ » nous explique-t-on. Il n’est donc pas étonnant que la première salle soit une installation immersive « olfacto-sonore » qui nous met sans tarder dans l’ardente ambiance tropicale. Viennent ensuite d’imposantes sculptures représentant la flore amazonienne, étrange et massive, nous indiquant combien la nature peut être surprenante. Saisissant.

Fragile écosystème

Mais la société de consommation et l’idéologie productiviste n’est pas bien loin… Nous voilà face à « Jungle Jam » du collectif d’artistes brésiliens Chelpa Ferro, impressionnante installation de 30 sacs plastiques attachés à un robot mixeur lui-même contrôlé par un logiciel ! L’œuvre offre plusieurs pistes de réflexions (déchets, surconsommation, technologie) mais témoigne surtout d’un monde frénétique et schizophrène. On s’approche d’un sac plastique rouge qui produit des tâches sanglantes sur le mur immaculé. Est-ce la rutilance de nos modes de vie contemporains ?

On peut néanmoins rêver avec un peu de poésie du quotidien et de surréalisme grâce à plusieurs détournements d’objets domestiques, sublimation de la banalité : des déchets qui fusionnent pour ressusciter en objet non identifié ou des emballages cristallisés dans des glaçons géants pour éterniser l’éphémère…

70% de femmes artistes et un « féminisme tropical »

Cette collection fait la part belle aux femmes avec 70% d’artistes présentées : on peut citer la très belle toile de Beatriz Milhazes véritable carnaval circulaire de couleurs, ou l’originale vidéo de Donna Conlon et ces fourmis transportant des drapeaux universels… La dernière partie de l’expo (plus tournée vers l’humain) est d’ailleurs intitulée « féminisme tropical ». Nous admirons ainsi de puissants portraits de femmes portant un énorme rocher sur les épaules, des restes de cartons d’Amazon recyclés et magnifiés, ou un arc-en-ciel de bonnets péruviens… Citons encore ces doigts de bronze accusateurs de l’artiste Manuela Ribadeneira pour évoquer la problématique des frontières et des migrations.

C’est certain, cet art latino-américain nous charme dans son rapport étroit à la nature et à l’humanité. La scénographie imaginée par le duo montpelliérain Mr. & Mr. est, de plus, subtile et réussie. Plus que jamais ici, l’art éveille les consciences.

Mecarõ, l’Amazonie dans la collection Petitgas
Jusqu’au 20 septembre 2020
MO.CO. Hôtel des collections – Montpellier
www.moco.art/fr
Artistes de l’exposition
Armando Andrade Tudela, Claudia Andujar, Brígida Baltar, Alberto Baraya, Milena Bonilla, Vivian Caccuri, Sol Calero, Patricia Camet, Tania Candiani, Carolina Caycedo, Chelpa Ferro, Lygia Clark, Donna Conlon, Alexandre da Cunha, José Damasceno, Elena Damiani, Tatiana Echeverri Fernandez, Sandra Gamarra, Ximena Garrido-Lecca, Gego, Anna Bella Geiger, Sonia Gomes, Beatriz Gonzáles, Claudia Jaguaribe, Lucia Laguna, Tonico Lemos Auad, Oswaldo Maciá, Teresa Margolles, Beatriz Milhazes, Paulo Nazareth, Maria Nepomuceno, Ernesto Neto, Rivane Neuenschwander, Lucia Nogueira, Hélio Oiticica, OPAVIVARÁ!, Nohemí Pérez, Solange Pessoa, Lucia Pizzani, Manuela Ribadaneira, Abel Rodríguez, Ivan Serpa, Valeska Soares, Clarissa Tossin, Erika Verzutti, Danh Vo and Luiz Zerbini.
Commissaires
Vincent Honoré, Directeur des expositions, Anna Kerekes, Senior Curator et Jacqueline Kok, Curator.
Scénographie
Mr.& Mr.

( Affiche : Anna Bella Geiger / Photos de l’expo : R.Rougé – Putsch)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à