fbpx

Covid-19 : en Italie, la justice cherche déjà les responsabilité pénales des politiques

par

Décryptage. A la différence de la France, les membres des gouvernements italiens peuvent être entendu par les magistrats et rendre compte de leurs actions. Le système n’est pas parfait mais il exclut un traitement « spécial » des membres de l’exécutif, comme c’est le cas en France avec la Cour de Justice de la République.

Les magistrats de Bergame, ville italienne très durement touché par le Covid-19 avec plus de 2.500 morts (recensés dans les hôpitaux), ont entendu le Président du Conseil des Ministres, Giuseppe Conte, ainsi que le ministre de l’intérieur, Luciana Lamorgese et celui de la Santé, Roberto Speranza. Les juges avaient déjà interrogé le président de la Région Lombardie (dans laquelle se situe Bergame) Attilio Fontana et son adjoint chargé de la Santé, Giulio Gallera.

Le but des juges est d’établir d’éventuelles responsabilités pénales des politiques, dans la gestion de la crise sanitaire. Ils tentent notamment de comprendre si la mise en place d’une zone rouge dans deux communes de la province de Bergame, entrait dans les compétences gouvernementales ou régionales.

Retrouvez dans cette vidéo, le décryptage de Matteo Ghisalberti, Rédacteur en Chef de Putsch.

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à