fbpx

(Vidéo) Coronavirus : l’armée italienne mobilisée pour transférer les cercueils dans des crématoriums

par

En Lombardie, le nombre de morts provoqués par le Covid-19 ne diminue pas. A Bergame, une colonne de camions militaires a été dépêchée pour aider les autorités civiles à gérer cette situation.

Le nord de l’Italie continue à payer un lourd tribut à la pandémie de coronavirus. Les villes les plus touchées sont celles de Brescia et de Bergame. Comme déjà écrit dans Putsch, dans cette ville les cimetières et les crématoriums n’ont plus de place pour accueillir les défunts.

Face à cette situation extrêmement grave, le gouvernement a déployé l’armée pour offrir un support aux autorités civiles. Le quotidien en ligne Bergamo News a publié une vidéo (voir ci-dessous). Elle montre l’arrivée des véhicules militaires à Bergame.

Comme l’écrit le quotidien local L’Eco di Bergamo dans la soirée du mercredi 18 mars 2020, « des véhicules de l’Armée ont transféré environ 60 cercueils, depuis le cimetière de Bergame, vers les crématoriums d’autres régions là où des communes ont pu pour les accueillir ».

Dans le Corriere della Sera, on retrouve le témoignage d’un frère franciscain, – Fra’ Aquilino – officiant à la chapelle de l’hôpital Papa Giovanni XXIII de Bergame. Le religieux est revenu sur les drames quotidiens auxquels il assiste. A cause des mesures de confinement, de nombreuses personnes meurent isolées et seules. Le frère franciscain essaie d’offrir un peu d’humanité aux personnes mourantes, à leurs familles et aux défunts.  « A l’hopital de Bergame j’approche le téléphone aux défunts et je prie avec leurs familles ».

Les autorités Lombardes et d’autres régions italiennes, ont demandé au gouvernement d’imposer des interdictions de déplacement encore plus restrictives. Comme en France, les autorités italiennes constatent encore trop de sorties sans motif valable. L’exécutif de Rome envisage d’empêcher les sorties à caractère sportif. A noter aussi qu’en Italie on compte désormais 14 décès parmi les médecins.

La façon de propagation du coronavirus, selon la revue Science, offre un point de vue effrayant sur le nombre réel de malades. Selon un étude publiée par la revue, le nombre de vecteurs asymptomatiques du virus est extrêmement plus important de celui des malades avec des symptômes ou avec des syndromes graves. Cela fait que ces patients développant des formes légères de la maladie pourraient être à l’origine de presque 80% des contaminations.

 


(crédit image à la une : l’arrivée des véhicules militaires à Bergame, pour transférer les cercueils des victimes du coronavirus dans d’autres régions italiennes – copyright : Bergamo News)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à