fbpx

(Vidéo) Raoul Hedebouw, député belge : « Avec cette réforme des retraites, un point ne permet pas de bouffer, il faut des euros ! »

par

La réforme des retraites à points en Belgique annoncée par l’exécutif belge en 2017 a soulevé un vent de contestation qui a obligé celui-ci à la repousser.

Pour l’heure, l’exécutif belge n’a pas renoncé à la faire passer mais a choisi de mettre ce dossier aussi explosif qu’en France, de côté.

L’affrontement social qui se déroula chez nos voisins belges ressembla étrangement à celui qui se déroule en France à l’heure actuelle. Le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine, du parti Centre-droit, a bien tenté d’accélérer sur cette réforme. Néanmoins, il s’est rapidement affronté toujours en 2017 à une opposition syndicale importante, composée des syndicats FGTB (socialiste), CSC (chrétien) et CGSLB (libéraux).

Parmi les principaux opposants à cette réforme, le député Raoul Hedebouw et Porte-parole national du PTB (Parti du Travail de Belgique) est monté au créneau à plusieurs reprises à la Chambre en 2017. Putsch a sélectionné pour vous deux vidéos qui donnent un aperçu de la teneur des discussions à cette époque.

Enfin, certains opposants politiques belges ont dès le 5 décembre dernier exprimé leur soutien à la contestation sociale française, y voyant une passerelle logique avec la réforme enterrée du côte de la Belgique. Certains sont venus en voisin à la manifestation parisienne du 5 décembre.

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à