fbpx

Lyon : un étudiant s’immole par le feu en pleine rue pour dénoncer la précarité

par

Un étudiant de l’Université de Lyon 2, de 22 ans et originaire de Saint-Étienne, s’est immolé par le feu, ce vendredi en début d’après-midi, dans le 7ème arrondissement de Lyon.

Juste avant de s’asperger d’essence devant le bâtiment du Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires), Avant de passer à l’acte devant le CROUS, l’étudiant a publié un long message sur Facebook, dans lequel il parle de ses difficultés financières, sa précarité et a mis en cause directement le pouvoir, ainsi plusieurs représentants politiques et des éditorialistes »

« Cette année, faisant une troisième L2, je n’avais pas de bourse, et même quand j’en avais, 450 euros par mois, est-ce suffisant pour vivre ? (…) Luttons contre la montée du fascisme, qui ne fait que nous diviser […] et du libéralisme qui créé des inégalités. J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué, en créant des incertitudes sur l’avenir de tous-tes, j’accuse aussi Le Pen et les éditorialistes d’avoir créé des peurs plus que secondaires. »

Brûlé à 90 %, Le jeune homme a été transporté dans un état très grave à l’hôpital Édouard-Herriot.

Dans un tweet, le journaliste Alexis Poulin rappelle « qu’En Tunisie, l’acte similaire d’un jeune vendeur fut le début d’une révolution. »

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à