fbpx

« Le bal des folles » : une immersion effrayante au coeur des hôpitaux psychiatriques

par

Premier roman d’une jeune femme qui a travaillé dans le cinéma. Ce livre n’est pas un scénario et c’est tant mieux.

On est au XIX ième siècle : période terrible pour les femmes dont Balzac a dénoncé la condition dans son essai : « Physiologie du mariage ». A la Salpêtrière où le professeur Charcot invente l’hypnose, Louise est enfermée avec d’autres « aliénées », pour crises d’épilepsie. Bientôt, la rejoint Eugénie, jeune fille révoltée d’être traitée en mineure par son père, qui voit « des esprits » ou plutôt, son grand-père décédé.

Enfermée dans le service de Charcot alors qu’elle est normale, elle découvre le monde des folles, se lie avec l’infirmière, Eugénie. Un bal des “folles” est prévu au cours duquel le frère d’Eugénie va tenter de la délivrer. Le bal arrive à la fin, un peu tard… Dommage. Mais le livre dénonce avec force la vie des femmes de ce temps et la condition des hôpitaux psychiatriques où il reste aujourd’hui tant à faire pour les rendre plus humains.


« Le bal des folles »
de Victoria Mas
Éditions Albin Michel
256 pages
18,90 Euros (édition papier)
12,99 Euros (ePub)


(crédit image à la une : couverture de « Le bal des folles » – ©Albin Michel)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à