fbpx

Tom Piccirilli : L’art de fermer le ban

par

Le second opus d’un dyptique inauguré par « Les derniers mots » (récemment paru en Folio), roman qu’il faut avoir lu pour mieux accompagner la dernière descente aux enfers d’un clan au sein duquel la cambriole est considérée depuis toujours comme un des beaux-arts.

Elle était l’apanage des seuls mâles. La mère avait été répudiée par sa famille, pour mésalliance. Or la branche Crowe reprend contact après des décennies de silence. Terrier Rand flaire l’arnaque, mais entre dans la partie de poker et paye pour voir ce que cache je jeu des revenants. Au même moment, Kimmy, son amour de jeunesse, demande à Terrier de l’aider à tirer son mari d’un mauvais pas. Une cascade de péripéties, entre violence et romantisme noir, pour clore le cycle avec panache.

« Le dernier murmure », Tom Piccirilli, Gallimard/Série Noire, 426 pages, 23 euros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à