fbpx

(Vidéo) Contre G7 : Une première intervention des forces de l’ordre déclenche la polémique chez des journalistes présents sur place

par

Hier soir, une première intervention des forces de l’ordre a eu lieu aux abords du camps organisé pour le contre-sommet à Urrugne.

Plusieurs journalistes indépendants présents sur place dénoncent une charge disproportionnée des forces de l’ordre.

La journaliste Elsa Gamblin ( Slate, Le Monde Ados, Mediacités) s’est offusquée sur Twitter du traitement par la chaîne BFM TV de cette première soirée très tendue entre les opposants et les forces de l’ordre. Notre confrère écrit sur Twitter : « Juste pour vous dire, il y avait d’autres journalistes que vous, à l’intérieur ET autour du campement. Du coup, c’est ballot, mais ça commence à se voir que vous racontez des craques imprécises et partielles.  »

D’autres journalistes présents sur place ont pu filmer les événements d’hier soir alors qu’ils étaient écartés par les forces de l’ordre, considérant qu’il s’agissait d’une « opération de police ».

De son côté, les organisations officielles du contre-sommet, déplorent déjà après les événements d’hier soir : 12 interpellations et 23 blessés suite à cette première soirée. Une assemblée générale doit se tenir ce matin à 8H00.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à