fbpx

Gildas Le Floch : « Jazz in Langourla revendique sa simplicité, tout en proposant une programmation de haut niveau dans un cadre unique en Bretagne »

Jazz in Langourla ne fait pas partie des plus grands festivals Jazz de l’été mais il mérite un attention toute particulière. Situé en Bretagne au coeur d’un théâtre de verdure, qui de mieux placé pour nous en parler que Gildas le Floch, le directeur du festival qui nous assure que « depuis sa création en 1996, le festival souhaite valoriser un territoire qui possède des sites naturels et historiques ».

propos recueillis par

Jazz in Langourla semble être plus qu’un festival de Jazz mais une expérience d’un territoire. Est-ce le cas?
Langourla est un village de 500 habitants situé en milieu rural. Proposer un tel festival depuis 25 ans, sur ce territoire afin de promouvoir une culture de proximité est effectivement une réelle expérience.
Nous bénéficions ainsi du soutien des collectivités territoriales, et nous travaillons avec plusieurs associations pour l’organisation.

Est-ce que cet ancrage à un territoire est-il important pour le festival?
Depuis sa création en 1996, le festival souhaite valoriser un territoire qui possède des sites naturels et historiques. Le cœur de la Bretagne qui semble en apparence moins touristique, propose tellement de richesses à découvrir.

Comment vous démarquez-vous au milieu de cette floraison de festivals de jazz estival au coeur du mois d’août?
Jazz in Langourla revendique sa simplicité, tout en proposant une programmation de haut niveau dans un cadre unique en Bretagne : le Théâtre de verdure.
Ce théâtre est permanent. Installé dans une ancienne carrière aménagée, il possède une scène de 100m2 et une capacité d’accueil d’un millier de personnes. Le tout est couvert par un hall futuriste.
Entouré de roches, il possède en outre une acoustique exceptionnelle.

Quel est le public type du festival ? Essentiellement breton?
Nous accueillons également beaucoup de touristes venus de toute la France et même de Grande Bretagne.
Et l’on peut assister au festival même lorsqu’on n’est pas un amateur de jazz. Car la programmation est assez large pour toucher tous les publics. Nous avons des têtes d’affiche qui proposent des spectacles très pointus pour les initiés. Mais en même temps, nous avons la volonté de proposer des artistes qui ont des couleurs jazz beaucoup plus accessibles. Avec les années,  notre public évolue mais il reste historiquement très attaché au jazz swing. On a également de plus en plus de jeunes gens avec un jazz beaucoup plus moderne voir rock ou funky. Dans son ensemble, la programmation que l’on fait est très éclectique. Nous n’avons pas de soirées à thème car nous voulons en donner pour tous les goûts sur les concerts gratuits autour du festival.

Tout se passe sur un seul week-end, est-ce une volonté ou le résultat de contraintes techniques et/ou budgétaires?
Si le festival jazz in Langourla se déroule sur 3 jours actuellement, il participe à l’organisation d’un festival « off » qui se déroule pendant 15 jours sur des communes et des villages voisins.
Ce festival « off » est gratuit et il contribue à l’ancrage territorial souhaité.

Une jolie programmation notamment avec Stéphane Belmondo ou encore les doigts de l’homme. Comment attire-t-on des artistes de cette trempe?
Les artistes de renommée commencent à connaître le site et très souvent ils nous proposent une tarification abordable. Les artistes apprécient l’ambiance bucolique et très accessible.
Ils se prêtent au jeu des jam-sessions, qu’ils ne retrouvent plus dans les grands festivals.

Si vous deviez définir en quelques mots le festival pour inciter nos lecteurs à s’y rendre?
C’est un festival qui reste très familial. Avec un accueil camping gratuit et une programmation éclectique qui s’adresse aux initiés et à tous les curieux qui souhaitent découvrir la richesse des univers jazz. De grands noms sont venus fouler cette scène bucolique : de Richard Galliano à Martial Solal en passant par Michel Portal, Pierrick Pédron, Manu Dibango, Archie Shepp, Bireli Lagrène, Johnny Griffin et tant d’autres. Chaque soirée mêle têtes d’affiche et découvertes. Et chaque soirée se termine invariablement, dans la touffeur d’un pub bondé, par une jam-session endiablée où se mêlent professionnels et amateurs. C’est ça aussi, l’esprit du festival jazz in Langourla.

 

 

Festival Jazz à Langourla
Programmation complète sur ce lien

SITE COUVERT POUR LE PUBLIC – PLACEMENT LIBRE – ASSIS et DEBOUT
Sur place (à partir du 2 août) et chez les commerçants du bourg (dès le 22 juillet)
POINTS DE VENTE REGION OUEST
PRIX ET RESERVATIONS
Hors frais de locations
Billets soirée concerts plein tarif à 27€
Tarifs réduits : CE – étudiants – demandeurs d’emploi – 16/18 ans à 22€
Enfants : 13-15 ans à 10€ / 8-12 ans à 5€ / gratuit pour les moins de 8 ans

TARIFS REDUITS : un justificatif vous sera demandé à l’entrée du concert
En vente uniquement sur place et au Pub Le Narguilé à Langourla
CARTE PASS 3 jours plein tarif : 60€ – Tarif réduit : 55€ – 13/15 ans : 25€ – 8/12 ans : 10€
CARTE PASS 2 jours plein tarif : 45€ – Tarif réduit : 40€ – 13/15 ans : 15€ – 8/12 ans : 8€

Les 24h de jazz à Langourla
Entrées libres

Vendredi 2 août
Concert avec Ultra Renard au Théâtre de Verdure – 19H30
Concert avec KhAmSiN duo au Pub Le Narguilé – 20H30
Jam session animée par Dexter Goldberg au Narguilé – 23H

Samedi 3 août
Tremplin blues jazz au Pub Le Narguilé – 11H30 à 16H
voir la programmation
Jam manouche par les stagiaires de la master class – Le Narguilé – 17H
Concert avec La Vie en Rose Trio au Théâtre de Verdure – 19H
Concert avec Two Roots au Pub Le Narguilé – 20H30
Jam session animée par Dexter Goldberg au Narguilé – 23H

Dimanche 4 août
Tremplin blues jazz au Pub Le Narguilé – 11H30 à 16H
voir la programmation
Scène ouverte – Le Narguilé – 17H
Concert autour de Sébastien Giniaux au Théâtre de Verdure – 18H30
Concert avec Marolito au Pub Le Narguilé – 20H30
Jam session animée par Dexter Goldberg au Narguilé – 23H

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à