fbpx

CETA : Début de fronde chez les députés LREM après les abstentions et les votes contre?

par

Le CETA, le très controversé accord du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada a été voté hier à l’Assemblée nationale française à 266 voix pour contre 213 voix contre et 74 abstentions.

Contre tout attente, 52 députés de la République en Marche se sont abstenus lors du vote et 9 ont voté contre la ratification du CETA : Éric Alauzet, député du Doubs, Lionel Causse (Landes), Yves Daniel (député de Loire-Atlantique), Olivier Gaillard (député du Gard) Albane Gaillot (députée du Val-de-Marne), Sandrine Le Feur (députée du Finistère) Jean-François Mbaye (élu du Val-de-Marne) Xavier Paluszkiewicz (député de Meurthe-et-Moselle) et Benoît Potterie (Pas-de-Calais).

Alors que de nombreuses voix s’élevaient pour dénoncer les conséquences de ce traité, la jeune égérie suédoise Greta Thunberg se présentait devant les parlementaires français ce mardi après-midi.

Plusieurs députés LREM ont expliqué via Twitter pourquoi ils s’étaient opposés au CETA.La députée LREM Albane Gaillot a même fait paraître un communiqué pour expliquer son vote.

Pas sûr que les édiles de la majorité présidentielle aient apprécié les écarts de conduite de députés frondeurs sur un traité qu’ils jugent important  dans le quinquennat d’Emmanuel Macron.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à