fbpx

Migrants/ONG : « On essaie de mettre en difficulté un pays souverain » selon Matteo Ghisalberti

par

Le rédacteur en chef de Putsch, était l’invité de l’édition de 19h du JT de « RT France » du 5 juillet 2019. Il a commenté l’attitude des ONG vis-à-vis du gouvernement italien. Alors qu’un troisième navire appartenant à une ONG tente d’accoster à Lampedusa, Rome se dit toujours prête à apporter du secours mais dénonce une « provocation » de la part de l’équipage.

« Bien avant l’entrée en vigueur du deuxième décret sécurité (voulu par Matteo Salvini, ndlr) l’Italie, comme tous les pays du monde, avait déjà ses lois concernant le droit d’asile, l’entrée sur son territoire et les expulsions ». Pour cette raison, selon Matteo Ghisalberti, certaines ONG instrumentalisent le sort des migrants, pour forcer Rome à capituler. Le rédacteur en chef de Putsch, rappelle aussi que le navire Alex (appartenant à l’ONG Mediterranea) est parti du port sicilien de Licata, pour récupérer des migrants dans les eaux territoriales libyennes. Il a parcouru 400 km (presque 440 miles nautiques). Une distance bien plus importante de celle qui sépare actuellement le navire du port de La Valette ou des ports tunisiens. Cependant le commandant affirme pouvoir arriver seulement à Lampedusa.

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à