fbpx

Philippe Georget : un roman chargé d’identité, d’Histoire et de suspens

par

Après plusieurs jours de colère la Tramontane venait de s’apaiser… Le polar de Philippe Georget est enraciné dans une région à forte identité : le Roussillon ainsi que dans un contexte social particulier : la communauté pied-noir de Perpignan et des environs, qui plus est, dans un moment de l’histoire de France encore sensible 60 ans après la guerre d’Algérie, proche de la fin avec l’OAS.

Le lieutenant Sebag avec son équipe est chargé d’élucider un assassinat en lien avec cette période trouble de l’histoire, le sigle OAS trouvé sur les lieux du crime l’y invite comme la victime. Le tueur règle-t-il ses comptes? Va-t-il s’arrêter là?

Par ailleurs Sebag est père entre autres d’une jeune fille qui l’oblige également à enquêter sur la mort accidentelle d’un de ses copains? Sollicité en tant que policier soumis à une obligation de résultats , en tant que père qui ne peut pas décevoir sa fille, notre policier aurait besoin en tant qu’époux de sérénité …

Sera-t-il à la hauteur? Fera-t-il éclater la vérité en démasquant le coupable et en dissipant les zones d’ombre de l’accident ? Passionnant de bout en bout, c’est un livre qui ne vous lâche pas et nécessite que vous organisiez votre temps libre.

Les violents de l’automne
Philippe Georget
Editions Jigal
prix 9,80€
www.polar.jigal.com

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à