fbpx

« À bord de l’Aquarius » : la crise migratoire en bande dessinée

par

Une BD raconte l’odyssée des migrants sauvés en Méditerranée par l’Aquarius

Est-il possible d’aborder un thème, comme celui de l’immigration, qui alimente de fortes tensions dans l’opinion publique par le biais d’une BD ? La réponse est oui. C’est ce qu’ont fait le journaliste Marco Rizzo et le dessinateur Lelio Bonaccorso, les auteurs du volume A bord de l’Aquarius.  Les deux auteurs italiens ont embarqué le 10 novembre 2017 sur le désormais très célèbre bateau blanc et orange, affrété par l’ONG « SOS Méditerranée », dans le but de sauver des migrants en mer.

Parue d’abord en Italie chez Feltrinelli Editore, en mai 2018, avec le titre Salvezza (salut, ndlr), cette bande dessinée a connu un succès retentissant chez nos voisins transalpins. D’ailleurs, l’œuvre a été récompensée par le prix de journalisme « Premio Tutino Giornalista 2018 ».

Les dessins sont réalisés avec un trait fin et sobre.  Le orange est la seule couleur utilisée par le dessinateur pour rappeler la coque du navire. Des choix faits probablement pour permettre aux lecteurs de se concentrer sur les histoires des personnes secourues par l’Aquarius. Cette bande dessinée met en évidence la souffrance générée par ces migrations à bord de navires de fortune.


« A bord de l’Aquarius »
De Marco Rizzo et Lello Bonaccorso
Futuropolis – 128 pages, 19 Euros

 

 

 

(crédit photo: à la une la couverture de « A bord de l’Aquarius » © Futuropolis)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à