Valérie Plante : un discours en anglais qui passe mal pour la mairesse de Montréal

par

Lors de l’accueil de trois nouvelles entreprises britanniques spécialisées en intelligence artificielle dans la métropole montréalaise, ce mardi 4 décembre, la mairesse Valérie Plante s’est exprimée uniquement en anglais, à l’exception des formules de politesse « bon matin » et « merci ».

Cette allocution unilingue a suscité la polémique sur les réseaux sociaux, dans un contexte actuel où la francophonie vit des jours difficiles au Canada, et particulièrement en Ontario.
Cette dernière s’est rapidement excusée sur Twitter, prétextant une maladresse liée à de l’improvisation :

Dans un entretien au Huffington Post Québec, en février dernier, Valérie Plante s’était déjà justifiée après avoir reçu de nombreuses critiques sur son bilinguisme : « […] dans tous nos discours, c’était 75% français et 25% anglais et on alternait. Mais ça a créé de la confusion. Alors on revient à la formule d’avant. Tout est en français et, quand c’est nécessaire, on fait ensuite une partie en anglais ».

Il est important de rappeler que la langue française est la langue officielle de la ville de Montréal, selon le premier article de la Charte de Montréal. Également, les entreprises de la métropole sont soumises à la Loi 101 qui impose l’utilisation du français en milieu professionnel, au Québec.


Crédit photo : Mathieu Sparks, Ville de Montréal

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à