« Bestie di scena » : Emma Dante met à nu l’humanité

par

Après « La Scortecata » au Printemps des Comédiens (*) la metteuse en scène italienne a présenté « Bestie di Scena », dans le cadre de la saison 2018/2019 du théâtre Molière de Sète. Lyrique et percutant.

Le public s’installe à peine que treize comédiens s’échauffent déjà dans une cadence militaire… Ils s’arrêtent. Les lumières ne sont pas encore éteintes qu’ils se déshabillent entièrement. Sommes-nous devant des bêtes de scène ou des bêtes de foire ? A quoi peut-on s’attendre sur des planches vides de tout décorum ? Une réflexion sur le théâtre sûrement, un regard sur l’humanité peut-être bien.

Le langage a aussi disparu, reste donc celui du corps. En coulisse, on « balance » des objets sur la scène comme pour étudier les comportements : un jerricane rempli d’eau fait bouillir les organismes, des cacahuètes font régresser à l’état primal, des pétards enflamment les corps… L’écologie, la famine, la guerre, c’est peut-être un peu tout ça qu’on nous raconte là… L’humanité danse sur ses propres cendres, dénudée, apeurée, folle. Et pourtant, la musique retenti et les corps se rapprochent, s’enlacent. Une lueur d’espoir. Bestie di scena est un miroir, pas si déformant que cela…

Les comédiens remettront-ils leurs costumes ? Quand ils les enfilent, ils marchent au pas, ils semblent lisses et sans relief. Lorsqu’ils les ôtent, ils assument leur folie, on les sent libres d’être eux-mêmes avec toute leur fragilité, délivrés de leur carcan.

Et le théâtre dans tout ça, comment se porte-t-il ? La question est ouverte. Mais celui d’Emma Dante est toujours aussi inattendu, poétique et exalté.

(Un extrait vidéo de « Bestie di scena ». Source : page YouTube du Théâtre Molière Sète scène nationale)

 


« Bestie di scena » (Bêtes de scène)

Création 2017
Mise en scène, conception, scénographie : Emma Dante

Lumière : Cristian Zucaro

Avec Elena Borgogni, Sandro Maria Campagna, Viola Carinci, Italia Carroccio, Davide Celona, Sabino Civilleri, Alessandra Fazzino, Roberto Galbo, Carmine Maringola, Ivano Picciallo, Leonarda Saffi, Daniele Savarino, Stéphanie Taillandier, Emilia Verginelli
 et Gabriele Gugliara, Daniela Macaluso

Prochaines représentations :

Du 11/12/18 au 23/12/18 au Teatro Gobetti – Turin (Italie)
Du 05/02/19 au 10/02/19 au Teatro Bellini – Naples (Italie)
Du 16/03/19 au 17/03/19 au Théâtre du Passage – Neuchâtel (Suisse)
Du 20/03/19 au 22/03/19 au Teatro della Corte – Gènes (Italie)

Théâtre Molière Sète : http://www.theatredesete.com/

(*) retrouvez la critique sur la pièce « La Scortecata » publiée dans Putsch le 4 juin 2018.

(crédit photo à la une : « Bestie di scena » © Christophe Raynaud de Lage)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à