Les maisons d’édition et les auteurs de l’ombre : retour sur le salon du livre de Mouans-Sartoux

par

Une des difficultés les plus prégnantes lorsqu’on déambule dans un Salon du Livre est de s’y retrouver. Entre les dédales des allées, les maisons d’édition, les auteurs – présents ou non ; ceux qui devaient être là et qui, finalement ne viennent pas – ceux que l’on connait, ceux que l’on découvre, les heures s’égrainent et la tête a de quoi tourner.

Bien entendu, il y a les stands où les caméras se pressent, les admirateurs aussi. Bernard Werber, Edgar Morin, Axel Kahn et tant d’autres attirent les dédicaces et les interviews télévisées. Il faut de la patience, de l’endurance et les yeux sur les étals de livres pour dénicher les perles qui ne s’affichent pas.
La moindre des choses est de parler des auteurs et maisons d’éditions qui se trouvent parfois dans l’ombre de ceux qui sont dans la lumière. Un petit retour sur le festival du Livre de Mouans-Sartoux s’impose.
Dans ces allées, Putsch a croisé Isabelle Sieurin qui se demande Qui a tué Eva Freud ? Fragments d’une vie à Nice aux Editions Mémoires Millénaires. Professeure de Philosophie, l’auteure se trouve portée par un désir de découvrir qui fut cette Eva au nom si évocateur. Elle qui fut élève dans son Lycée pendant la seconde guerre mondiale. Enquêtrice de grand talent, questionneuse du passé, analyste à la plume indéniablement littéraire Isabelle Sieurin emmène le lecteur au cœur d’une quête, celle de redonner vie à la petite fille oubliée de l’histoire de Sigmund Freud, figure inoubliable de la psychanalyse. Un carnet de route qui est aussi un bel hommage à la ville de Nice.

 


Qui a tué Eva Freud? Fragments d’une vie à Nice aux Editions Mémoires Millénaires

Les découvertes se font et ne se ressemblent pas. Les Editions Jean-Marc Savary se font l’écho d’une tendance à suivre, celle de publier des ouvrages différents, poétiques, romanesques. Robert Pico a choisi de nous parler d’une vie éblouissante celle vécue dans Les années 50. Tous les thèmes de cette période faite de liberté, d’attente, de lendemains éclatants et pleins d’espoir, sont bel et bien présents. Dans une écriture sans concession, poétique et rythmé – le Jazz est là – Robert Pico nous montre tout le panel de son talent à l’état brut. Un bijou pour qui aime la littérature, le cinéma, l’art sous toutes ses formes.
Mais Jean-Marc Savary ne s’arrête pas là. En tant qu’éditeur, il accueille de nouveaux écrivains. Claire Cros-Joulia propose une belle découverte, celle des Cyclades dans Tout a commencé à Santorin. Qui aime les romans qui mettent en avant l’humanité des personnages, les questionnements introspectifs, le dépaysement sera servi. Un moment littéraire, comme une belle parenthèse. Enfin, Jean-Marc Savary est éditeur mais aussi écrivain, il publie un hommage à sa ville Carca’Song. Carcassonne est pour lui un blues citadin, une chanson permanente, une poésie à ciel ouvert. Ce petit livre par la taille est un grand poème de bout en bout. Le style est décomplexé, loin de toute écriture académique, un objet écrit non identifié qui incite à vivre dans l’instant en laissant le cœur parler, les mots et les rêves se faire dans une musique de l’écriture toujours présente.

Tout a commencé à Santorin, Claire Cros-Joulia Jean-Marc Savary Editeurs

Enfin, les Editions Agone s’emparent de la Mémoire Sociale en publiant deux ouvrages complémentaires pour les amoureux de l’histoire, de la sociologie et de la géopolitique. Une histoire populaire des Etats-Unis de Howard Zinn et Une histoire populaire de la France de Gérard Noirel. Ces deux ouvrages denses et documentés, proposent une analyse qui s’avère complémentaire pour comprendre le monde d’aujourd’hui. L’Histoire des USA et celle de la France se croisent et s’évoquent, elles permettent d’interpréter l’amitié et les tensions qui se glissent dans les relations économiques, sociales et politiques de nos deux mondes. En s’emparant de ces deux ouvrages le lecteur aura la possibilité d’envisager le présent et l’avenir en portant un regard indispensable sur le passé.

Une histoire populaire des Etats-Unis, Howard Zinn, Editions Agone

Dans ce projet de la collection Mémoires Sociales, les Editions Agone veulent proposer aux lecteurs la possibilité d’un éventail global d’analyses loin des ouvrages convenus et des recherches standardisées. Une maison d’édition qui bouscule en somme.
Le Festival du Livre de Mouans Sartoux expose des dizaines de maisons d’édition, des dizaines d’auteurs, mais il fallait s’attarder sur certains ouvrages, certains auteurs et faire des choix. Putsch a fait les siens : ils sont non exhaustifs et si talentueux.

> Le site du festival

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à