Islamisation : les analyses inquiétantes de Gérard Davet de Fabrice Lhomme sur France Inter

par

Les deux journalistes d’investigations du Monde, et notamment co-auteurs du « Un président ne devrait pas dire çà » ont encadré cinq jeunes étudiants du CFJ de Paris sur un projet d’enquête d’investigation sur le sujet de l’islamisation.

Le livre qu’ils ont piloté, « Inch’Allah, l’islamisation à visage découvert » (Editions Fayard) révèle des éléments inquiétants, qu’ils ont abordés lors du « Le grand entretien » par Nicolas Demorand et Léa Salamé sur la Matinale de France Inter le 15 octobre dernier.


Gérard Davet précise que « le sujet de l’islamisation est clivant et qu’il y a beaucoup d’idéologie (…) Nous avons choisi de mettre des faits sur la table. Et oui les faits sont troublants et gênants… ». Fabrice Lhomme poursuit en disant que « L’islamisation en banlieue est un sujet complètement pollué par des batailles idéologiques (…). Nous avons fait 0 idéologie et 100% de terrain. »
Le journaliste Gérard Davet explique au micro de France Inter les dérives communautaristes « d’une frange la police judiciaire du 93 responsable d’une scission au sein même de cette PJ. Ce sont les failles créées par une islamisation. Il se passe quelque chose qui nous impact tous…».

(Vidéo YouTube )

Fabrice Lhomme, toujours au micro de France Inter confie « qu’il y a une volonté, dans cette petite partie des musulmans, d’imposer l’Islam comme norme sociale dans la vie publique » et de poursuivre en disant « je ne vous cache pas que la réalité est préoccupante (…). Ce sont des revendications qui sont de plus en plus fortes. » Il est question également de certificats médicaux de complaisance délivrés par les médecins ou la question explosive sur le communautarisme au sein de la RATP où « certains chauffeurs refusent de serrer la main aux femmes, des prières dissimulées et le développement de syndicats pro-musulman », toujours selon les auteurs.


Fabrice Lhomme insiste sur le fait, qu’à la lumière de cette enquête, « Les postures et les caricatures ne résistent pas à l’examen des faits concrets ».
Gérard Davet sur le terrain politique explique, toujours au micro de la Matinale de France Inter que « pour les municipales de 2020, les élus vont devoir composer avec ce terreau islamisant car il y a tellement de musulmans que c’est un lectorat captif dont les hommes politiques ont besoin pour être réélus. Ils vont être obligés de les appâter ».

Fabrice Lhomme reconnaît que «  le sujet de l’islam est tabou et qu’on risque d’être catalogué. Si vous dénoncez l’islamisation, vous êtes d’extrême-droite et si au contraire, vous dénoncez ceux qui dénonce l’islamisation, vous êtes un islam-gauchiste (…) Nous espérons que ce livre ouvrira le débat et qu’il ne faut pas laisser ces questions aux extrêmes »

Ces propos sont d’autant plus inquiétants que Gérard Davet et Fabrice Lhomme sont de grands journalistes d’investigation dont l’éthique et le sérieux sont difficilement contestables. On vous recommande donc chaudement de regarder en intégralité l’émission et de lire cet ouvrage.

« Inch’Allah, l’islamisation à visage découvert » (Editions Fayard) Gérard Davet & Fabrice Lhomme

 

( Capture d’écran Twitter & You Tube )

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à