La sculpture gothique renaît au Musée de Cluny

par

Du 10 octobre 2018 au 7 janvier 2019, Le Musée du Moyen Âge accueillera une exposition dédiée à la genèse de la sculpture gothique au début du XIIème siècle. Une occasion unique pour redécouvrir les richesses artistiques laissées par cette époque dans la région parisienne et aux alentours de Chartres.

Il aura suffit une quinzaine d’années aux sculpteurs des cathédrales françaises  pour adopter un style nouveau, qui s’éloignait lentement du style romain pour se rapprocher de plus en plus du style gothique.  C’est sur ce changement de codes artistiques que se focalise l’exposition du Musée de Cluny : « Naissance de la sculpture gothique. Saint-Denis, Paris, Chartres 1135-1150 ».

Le chantier de la cathédrale de Saint-Denis, Paris et Chartres sont les trois berceaux où l’on commence à expérimenter de nouveaux codes architecturaux et artistiques. La proximité des trois villes favorise l’émulation et la ré-élaboration du travail accompli par des confrères. Comme l’explique l’un des commissaires de l’exposition, Philippe Plaigneux, professeur d’art médiéval à l’Université Paris 1 Sorbonne, « Il y avait des échanges circulaires entre Paris, qui, à l’époque, était en train de redevenir capitale, Saint-Denis et son abbaye très importante. Puis il y avait Chartres qui jouait un rôle de centre intellectuel. Si, à Paris et à Saint-Denis, on connaissait bien les métiers de la pierre, c’est à Chartres que se construit l’ exigence de faire évoluer le style romain« .

L’exposition du Musée de Cluny offre également une idée de celles qui étaient les sources d’inspiration de ces sculpteurs du XII ème siècle. Trois inspirations prédominaient,  « A Paris, on avait des sources romaines locales qui, par contre, représentaient une sorte de « voie de garage » (…) A Chartres on se tournait vers des sources byzantines mais aussi vers celles de l’antiquité » poursuit Philippe Plaigneux.

Si le nouveau style de sculpture a permis d’atteindre des niveaux de finesse très élevés, pour le co-commissaire de l’exposition  » il n’y a pas eu forcement d’évolution technologique« .

En revanche, l’époque a connu une importante amélioration de l’outillage. Les instruments utilisés pour sculpter furent désormais réalisés à l’aide un métal très dur. « Cela a permis de réaliser des sculpture tellement fines, qu’elles rappellent des tableaux » selon Philippe Plaigneux.

(Mise à jour du 15 novembre 2018) Le Musée de Cluny a communiqué que l’exposition sera prolongée jusqu’au 21 janvier 2019. Le public aura donc deux semaines supplémentaires pour visiter l’exposition.

Bande annonce de l’exposition

 


Exposition :
« Naissance de la sculpture gothique. Saint-Denis, Paris, Chartres 1135-1150 »

Musée du Moyen-Âge – Musée de Cluny
28, rue du Sommerard – 75005 Paris
du 10 octobre 2018 au 7 janvier 2019
Pour plus d’informations :
http://www.musee-moyenage.fr

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à