« Le Poulain » : Alexandra Lamy entre en politique

par

Dans son premier film, Mathieu Sapin dépeint les tribulations d’une directrice de communication jouée par Alexandra Lamy qui, en pleine campagne présidentielle, va faire de Finnegan Oldfield son « poulain ». Sortie en salle le 19 septembre.

Mathieu Sapin passe du 9ème au 7ème art. L’auteur de Campagne présidentielle et Le Château, une année dans les coulisses de l’Elysée dessine sur grand écran ces drôles de bêtes que sont les communicants ! Une comédie sur le hors-champs, celui où la communication sculpte les prétendants à la plus haute fonction de l’État, des primaires à la constitution du gouvernement.

Alexandra Lamy interprète une directrice de communication intransigeante, mais pas infaillible. Surtout lorsqu’elle se rend compte que son poulain, tout novice qu’il soit, comprend très vite les rouages du monde politique : il va se prêter aux jeux de pouvoir bien mieux que son mentor. Ce « poulain », joué par Finnegan Oldfield, est un jeune diplômé pétrit d’idéaux qui finiront sûrement broyer dans la machine… La comédie est intéressante sur ce point : pourquoi abandonne-t-on ses convictions personnelles pour d’autres, plus factices ? Si la « dircom » assume son côté girouette avec les candidats qu’elle défend, le poulain sera plus nuancé et sans cesse en contradiction avec ses aspirations premières. Sur ce plan-là, le monde des communicants politiques n’est clairement pas celui des Bisounours : dans « Le Poulain » il y a beaucoup de sous-texte, le côté libidinal de la politique n’a d’égal que les rapports humains compliqués qu’il engendre. « Une campagne présidentielle, c’est la loi de la jungle, c’est le darwinisme social à l’extrême », souligne Mathieu Sapin lors de l’avant-première du film.

L’aspect comédie du film est son premier atout : l’humour est présent et Alexandra Lamy ne rend pas son personnage détestable, au risque de paraître peut-être un peu trop gentil. Si certains moments restent prévisibles, on apprécie le ton bande dessinée, Mathieu Sapin apportant « son regard d’enfant », sa touche cartoonesque au film. « J’aime bien brouiller les cartes avec la comédie et construire des passerelles avec le vrai monde », explique-t-il. On croisera d’ailleurs Gaspard Gantzer (retrouvez l’interview de Gaspard Gantzer dans Putsch, Nldr) dans le rôle… d’un conseiller en communication ! Au final, le film permet d’observer la politique sous un angle plus détaché, léger, tout en restant ancré dans une certaine réalité : la perpétuelle quête du pouvoir.

 

« Le Poulain »
Réalisation : Mathieu Sapin
Avec : Alexandra Lamy, Finnegan Oldfield, Gilles Cohen, Valérie Karsenti, Philippe Katerine
Genre : Comédie
Durée : 1h37
Distribution : Bac Films
Sortie nationale : 19 septembre 2018

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à