France Culture : une rentrée en mouvement, riche en culture et en nouveautés

par

Considérer la culture comme un fait de société. C’est le pari fait par France Culture pour la saison 2018-2019. Un engagement qui cherchera à transmettre l’engagement de la radio pour la culture, tout en participant à la vie culturelle. Pour cela, l’antenne a fait des choix forts, a opté pour des nouveautés et des nouvelles voix.

La rentrée de France Culture repose sur l’idée de comprendre et décoder les liens existants entra la culture et la société.  Avec 1 326 000 auditeurs quotidiens en semaine*, plus de 23 millions de podcasts téléchargés* et une augmentation d’audience de 2,4% d’audience cumulée*, France Culture a des arguments à défendre pour cette énième rentrée des médias.

Une nouvelle grille de programmes et un regard nouveau sur la culture sont lancés, dans une idée de pluralisme des voix, considérée comme fondamentale par la directrice de France Culture, Sandrine Treiner, qui défend que « La culture est un signe des temps, et nous proposons une toute nouvelle approche éditoriale : la culture comme fait de société » en revendiquant aussi que « France Culture est en mouvement ». Et elle l’évoquait déjà il y a quelques mois dans l’interview qu’elle avait accordée à Putsch.

 

Des changements mais toujours de la culture

France Culture proposera de nombreux changements avec notamment le lancement d’une nouvelle émission (dimanche de 12h45 à 13h30) qui s’appellera justement : « Signes des Temps ». Elle sera produite par le journaliste Mark Weizmann, passé par les rédactions des « Les Inrockuptibles », « Le Meilleur des mondes » et le « Monde des Livres ». Une nouvelle émission  » Les Bonnes choses » sera également dédiée à l’alimentation et à son caractère d’enjeu global. Programmée le dimanche de 12h à 12h30, les débats porteront sur la nourriture avec des « experts du secteur » : cuisiniers, artisans, agriculteurs, gastronomes ou nutritionnistes, mais également avec des historiens. L’émission sera produite par Caroline Broué, chargée également de la production des « Matins du Samedi » (de 7h à 9h). L’émission « Entendez-vous l’éco? » (du lundi au vendredi de 14h à 15h) se présentera sous une nouvelle formule et sera animée par une nouvelle voix : celle de Tiphaine de Rocquigny qui, jusqu’à juin 2018, a été productrice déléguée de l’émission « Cultures Monde ».

 

De nouvelles voix pour débattre

Aurélie Filippetti et Daniel Cohn-Bendit rejoindront les débatteurs réguliers de « L’Esprit public », produit par Émilie Aubri. Autre nouveauté pour cette émission (diffusée le dimanche de 11h à 12h) sera enregistrée, une fois par mois, en public à l’Odéon, Théâtre de l’Europe. Patrick Boucheron (historien, spécialiste du Moyen-Âge et de la Renaissance, Professeur au Collège de France) sera le nouveau producteur de « Matières à penser », émission diffusée de 22h15 à 23h du lundi au vendredi. De nombreuses émissions présenteront des nouvelles formules. « Soft Power » (dimanche 19h-20h30), le magazine des industries créatives des médias et du numérique, proposera un nouveau club de la presse numérique. Chaque vendredi « La Fabrique de l’Histoire » (du lundi au vendredi de 9h05-10h) proposera une émission dédiée à l’actualité vue par les historiens. « Être et Savoir », le magazine de l’éducation (dimanche 17h-18h) incarnera la nouvelle formule de la « Rue des écoles ». « Les chemins de la philosophie » (du lundi au vendredi de 10h à 11h) recevra chaque vendredi un philosophe pour un grand entretien « dégagé de l’actualité éditoriale mais engagé dans la réflexion sur le sens de la philosophie ».

Côté infos, trois nouvelles voix se succèderont aux micros. Camille Magnan, pour la revue de presse internationale (7h24), Thomas Clusel au journal de 12h30 et Sophie Delpont pour la Matinale du weekend. A signaler également que le magazine de la rédaction s’appellera désormais « Grand Reportage » (le vendredi de 17h à 18h). Quant à Stéphane Robert, il a été nommé chef du service politique de France Culture. Les podcasts auront aussi leur rentrée.  « L’anacrhonique culturelle » (mis en ligne chaque vendredi à partir du 31 août) adaptera un nouveau format et de nouvelles écritures.

Pour l’automne, France Culture prend un engagement particulier, à l’occasion de plusieurs évènements : le festival « America – Vincennes » (du 20 au23 septembre), une masterclass de Salman Rushdie (11 septembre), la Fête de la Science (6 octobre). Ces rendez-vous seront précédés par un autre temps fort lancé depuis le 28 août avec une semaine spéciale dédiée au dixième anniversaire du début de la crise économique.

www.franceculture.fr

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à