La belle comédie de Marie-Sabine Roger pour la rentrée littéraire avec Les Bracassées

par

Voilà une belle comédie comme l’auteur les réussit si bien depuis La tête en friche et Bon rétablissement (adaptés au cinéma). Deux voix se croisent.

Le roman s’ouvre sur les confidences de Fleur, 76 ans. Maniaque, peureuse, elle vit avec son chien Mylord et vient de recevoir une réponse à son annonce pour trouver une femme de ménage qui puisse garder Mylord. Sa seule sortie : aller chez le docteur Borodine, sorte de psy loufoque. Harmonie, 26 ans, a répondu à l’annonce. Chacune son langage : celui d’Harmonie est évidemment plus familier que celui de la vieille dame : « Ce job, elle le veut bordel de pute, wouh-ouh-ah ». Eh, oui, elle est comme ça Harmonie, spontanée, agitée, l’opposé de Fleur. De leur rencontre détonante à leur lente adaptation de l’une à l’autre, on suit ces deux femmes qui font de leur différence une force. On rit, on est touché par ces deux femmes qui ont traversé des épreuves et on apprend à voir l’autre autrement

Marie-Sabine Roger, Les Bracassées – Editions du Rouergue

Parution le 28 août

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à