Chauds les Robert !

par

Chez Robert on ne doit rien au hasard. L’appellation provient d’une marque de biberon ; elle a glissé vers une dimension gauloise et populaire, légitimée par Sartre en personne. « J’aurais pu tomber plus mal. Tu verrais ses roberts ». Et les petits roberts sont devenus de grands dictionnaires. Pour preuve la belle santé de la paire 2019. On y boit du petit lait.

Manipulables religieusement, ils sont les arbitres de l’élégance et de la précision de la langue française, se tenant à distance égale du quai Conti et du journalisme sommaire. Oui, la langue évolue ; non elle ne tutoie pas le caniveau. Le talent et l’autorité d’un dictionnaire consistent à ne pas jouer plus vite que la musique, tout en acceptant les sonorités nouvelles. Ce n’est pas simple et peut dépasser l’entendement de quiconque a le souci de bien dire. Mais encore ?

« Manipulables religieusement, ils sont les arbitres de l’élégance et de la précision de la langue française, se tenant à distance égale du quai Conti et du journalisme sommaire »

 

« Victime du dégagisme, le petit Nicolas martyrisait la pédale d’accélérateur de son SUV, marmonnant « je hais la Princesse de Clèves et son allure queer ». Elle veut m’invisibiliser. Je vais lui mettre Emilie Andéol et Estelle Mossely dans les gencives, si elle continue à m’appeler shiba inu. Et ma guitariste fashionista qui m’oblige à faire de l’hoverboard, déguisé en Blanca Li. Je ne suis tout de même pas le cosplay de service ! Déjà que l’entarteur me menace d’une pavlova, sous prétexte que je l’aurais attaqué au rançongiciel. Celui-là, je vais te l’ébriquer vite fait. Il n’a pas encore compris que je suis une calure en globish ».

Vous n’avez pas tout compris ? La faute au français, indolent jusqu’à se laisser submerger par ces termes venus d’ailleurs, sans chercher à les contrebalancer ? Plutôt la volonté d’octroyer le permis de séjour à une immigration verbale fertilisante. Votre perplexité est à tout le moins la preuve qu’il vous manque les indispensables dictionnaires actualisés. Chauds les Robert !

 

« Le Petit Robert de la langue française », édition 2019 dirigée par Alain Rey. 64,90 euros
« Le Petit Robert illustré 2019 », avec clé d’accès à la version numérique. 31,90 euros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à