« La nuit des églises » : à la découverte d’un patrimoine français

par

Du 30 juin au 7 juillet 2018 les églises et chapelles de France seront remises au centre du village, le temps d’une soirée. La 8ème édition de « La nuit des églises », permettra de découvrir un immense patrimoine artistique que la France possède à l’ombre de ses milles clochers.

Ce sera l’occasion de faire découvrir ou de redécouvrir une église proche de chez vous sans aucune obligation religieuse. Vous êtes tous simplement invités à découvrir le patrimoine artistique et architectonique « caché » dans ce lieu de culte chrétien.  Pas besoin d’aller jusqu’au seuil d’une cathédrale, ce patrimoine est éparpillé un peu partout sur le territoire français, aussi bien dans de très petites églises, telle que la Chapelle de Provins (diocèse d’Annecy, 74), que dans des « mastodontes » d’architecture moderne comme l’église du Saint Esprit de Viry-Châtillon (diocèse d’Evry, 91).

A l’édition 2018 de « La nuit des églises » participeront plus de 400 lieux (des nouvelles églises s’ajoutent chaque jour. Pour avoir la liste mise à jour retrouvez, à la fin de cet article, la carte interactive mise à disposition par l’organisation). Presque les trois quarts des lieux de culte participant à l’événement se trouvent en province avec des concentrations importantes dans certaines régions. « Historiquement, autour d’Arras dans le nord, nous enregistrons beaucoup de lieux inscrits pour La nuit des églises. Cet année nous remarquons aussi une participation importante dans le bordelais » précise l’organisation de la Nuit des églises.

Essai lumière pour le spectacle de La Nuit des églises 2018 à l’abbaye de la Chaise-Dieu (©Abbaye de la Chaise-Dieu)
Photo gagnante du concours photo 2017 (catégorie : photo d’extérieur) – église Saint-Martin à Montigny-l’Allier (©Julien Laurent)

De nombreuses activités seront proposés aux visiteurs.  Des concerts, comme celui donné le 6 juillet par la chorale « Arc en Ciel » à l’église Sainte Cécile de Loupian (diocèse de Montpellier – 34) ; des conférences comme celles à l’église  Saint-Maurice de Blâmont (diocèse de Nancy, 54) en programme pour le 30 juin et des expositions  le 29 et 30 juin à l’église de Saint Martin de Pessac (diocèse de Bordeaux, 33).

« La nuit des églises » sera aussi une occasion pour découvrir des projets de restauration du patrimoine, comme celui qui sera présenté le 30 juin par l’association San Ghjorghju à l’église de Saint Georges de Quenza (diocèse d’Ajaccio, 20). Il sera également possible de participer à des initiatives plus « physiques » comme la série de visites en forme de circuit, proposé dans les départements de la Savoie, Haute-Savoie, Jura et Ain, par la Fédération française des amis de l’harmonium, la fédération des amis de l’orgue, l’association des carillons en région Auvergne-Rhône-Alpes et la société française de campanologie. A signaler également le Roller-Party : un parcours-rollers à la découverte de cinq grandes églises de Paris (initiative à confirmer sur la base du nombre de participants, pour plus d’informations visitez la page réalisée par l’Union des Associations Diocésaines de France).

 

L’agenda de la Nuit des Eglises : https://openagenda.com/la-nuit-des-eglises-2018

 

La carte de « La Nuit des églises 2018 »

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à