American Valhalla : En studio et sur scène avec Iggy Pop et Josh Homme

par

Musiques, continents, générations, tout les séparaient. Jusqu’à cette rencontre en 2016 et ce coup de foudre immédiat entre deux icônes du rock américain.

D’un côté Iggy Pop, chanteur frappadingue au physique improbable qui, sur scène, chant, hurle et danse à demi nu dans une sorte de ballet démoniaque. De l’autre, Josh Homme, l’un des plus grands compositeurs rock de ses vingt dernières années, leader des Queens of The Stone Age, auteur de chansons heavy metal, de blues et de rock psychédélique aussi racées que vénéneuses.

Ce film est l’histoire de leur rencontre pendant l’enregistrement de l’album « Post Pop Depression » d’Iggy Pop au studio Rancho de la Luna. Face caméra, on y retrouve Iggy Pop, Josh Homme, Dean Fertitat (guitare) et Matt Helders (le batteur des Artic Monkeys) en studio, en répétitions et sur scène aux quatre coins du monde avec des passages remarqués au Teragram Ballroom à Los Angeles, au Grand Rex à Paris puis au Royal Albert Hall à Londres.
Mais surtout le film met en avant cette complicité unique qui s’est développée entre eux.
En effet, une alchimie créative peu commune s’est produite entre les deux dans une compréhension innée, presque cosmique. American Valhalla nous emmène dans la région du Joshua Tree, dans le désert de Mojave en Californie. On y découvre l’intérieur du studio où les musiciens ont travaillé dans le plus grand secret. Les images témoignent de la créativité pétillante de Josh Homme tenaillé entre son appréhension et son excitation de partager le studio avec son idole, Iggy Pop.
Face caméra, Iggy Pop se livre de sa voix rauque et grave. Cette mise en lumière sur Iggy, au plus vulnérable qui réagit à la mort de David Bowie est l’une des scènes les émouvantes du film.
On y apprend qu’enfant, Josh Homme a longtemps été obsédé par le thème « Repo Man » d’Iggy Pop. Ces sons rauques et ravageurs l’ont amené à prendre une guitare et à développer l’univers de Kyuss puis des Queens Ot The Stone Age.
Quelques décennies plus tard, cerise sur le gâteau, son idole lui demande de travailler ensemble. Au long de ces 81 minutes que dure ce portrait une devise domine : « Qui ne tente rien, n’a rien ». La boucle est bouclée.

American Valhalla
Acteurs : Iggy Pop, Josh Homme, Anthony Bourdain, Dean Fertita, Matt Helders
Réalisateurs : Josh Homme, Andreas Neumann

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à