Srdjan Ivanovic : le jazz de l’ex-Yougoslavie

par

Le nouvel album « La mer, la pierre, la terre, l’oiseau » du jeune musicien serbe Srdjan Ivanovic démontre une fois de plus que le Jazz s’enracine profondément dans l’histoire de ses musiciens et au creux des turpitudes de l’existence.

Le batteur, accompagné par son Blazin Quarter, a fui l’ex-Yougoslavie en 1992 , s’est installé en Grèce avec son père musicien. Il a ensuite parcouru l’europe pour s’émanciper et partir à la rencontre de son propre talent. Avec cet album où apparaît notamment le saxophoniste Christophe Panzani, Srdjan Ivanovic nous enchante par ce jazz à la croisée des genres avec une inclinaison certaine pour la musique orientale. Même si certaines introductions sont à notre goût trop expérimentales, l’album mérite d’être découvert.

«  La mer, la pierre, la terre, l’oiseau »
Blazin Quartet – Srdjan Ivanovic
Côté Label

https://blazinquartet.bandcamp.com/releases

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à