SAMUELE

Samuele : « Je suis une personne engagée, mais mes chansons ne le sont pas toujours »

Samuele est une jeune chanteuse de Montréal qui a une passion pour la scène, les textes et donc forcément pour la musique. Ce premier album au titre ravageur «  les filles sages vont au paradis. Les autres vont où elles veulent » n’a pas manqué d’attirer notre attention sur cette personnalité singulière qui oscille avec talent […]

propos recueillis par

Samuele est une jeune chanteuse de Montréal qui a une passion pour la scène, les textes et donc forcément pour la musique. Ce premier album au titre ravageur «  les filles sages vont au paradis. Les autres vont où elles veulent » n’a pas manqué d’attirer notre attention sur cette personnalité singulière qui oscille avec talent entre blues et folk. Habituée des bars undergrounds de Montréal et poussée par un style musical racé, nous l’avons rencontré pour qu’elle nous confie le secret de son amour musical pour le Spoken Word. Car Samuele aime avant tout raconter des histoires.

Samuele, quels furent vos premiers pas dans la musique?
J’ai formé un premier groupe de rock à l’âge de 16 ans. J’ai eu une adolescence plutôt dépressive et ce groupe a été l’occasion pour moi d’extérioriser ma colère et ma tristesse. J’ai toujours eu des groupes depuis, la plupart du temps avec Julie Miron (le guitariste actuel du groupe).

D’où vient cette passion des textes?
J’ai commencé à écrire très jeune, j’ai probablement toujours eu beaucoup de choses à dire.

Des histoires dans chacune de vos chansons, qu’est ce que vous aimez raconter?
Je raconte les histoires qui m’habitent. Ce n’est pas toujours les miennes, mais c’est toujours celles qui me font fait vibrer.

Où puisez-vous vos racines Folk, Samuele?
Probablement du fait que mes parents écoutaient beaucoup de folk et de country à la maison.

Un titre assez incroyable pour ce premier album, pouvez-vous nous en dire quelques mots?
C’est la variation d’un vieux slogan féministe que mon amie Isa Pardi a transformé en une immense toile. C’est une toile que j’adore et une phrase qui me donne envie de tenir la tête bien haute. Quand est venu le temps de choisir la pochette de l’album, je voulais absolument travailler avec Isa Pardi. En discutant avec elle, l’idée de reprendre sa toile comme pochette et titre de l’album nous est venue. La pochette de l’album est donc une reproduction de sa toile.

Est-ce que Samuele est un nom de scène ? Si oui, quel est son secret?
Samuele est le prénom que mes parents ont choisi pour moi, c’est aussi le nom du groupe.

Qu’est-ce qui vous plait dans le Spoken Word?
Le spoken word me laisse beaucoup de place pour raconter les choses. C’est un médium que j’aime utiliser quand j’ai un message à faire passer.

Votre environnement familial, notamment votre papa, vous a t-il poussé vers la musique?
« Pousser » non. J’ai été encouragée à m’exprimer par la musique, mais pas vers cette carrière d’artiste.

Diriez-vous que vos chansons sont engagées?
Moi-même, je suis une personne engagée, mais mes chansons ne le sont pas toujours.

Si vous deviez faire passer un message dans cet album, quel serait-il, Samuele?
« Vivre pour répondre aux attentes du monde, c’est laisser mourir son âme. »

 

« Les filles sages vont au paradis. Les autres vont où elles veulent »  Samuele / In Tempo Musique

samuelemusique.com

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à