David Shire : « je suis retombé par hasard sur mon travail pour Apocalypse Now »

Le cultissime Apocalypse Now, de Francis Ford Coppola, tient une place à part dans le cœur des cinéphiles. Ce chef d’œuvre du septième art interpelle aussi par l’histoire mouvementée, aujourd’hui bien connue, de son tournage. Ce que l’on sait moins, c’est qu’à l’origine, ce n’est pas Carmine Coppola, le père, qui devait composer la bande […]

propos recueillis par

Le cultissime Apocalypse Now, de Francis Ford Coppola, tient une place à part dans le cœur des cinéphiles. Ce chef d’œuvre du septième art interpelle aussi par l’histoire mouvementée, aujourd’hui bien connue, de son tournage. Ce que l’on sait moins, c’est qu’à l’origine, ce n’est pas Carmine Coppola, le père, qui devait composer la bande originale du film multi-récompensé mais David Shire. Ce compositeur méconnu malgré son travail sur Conversation Secrète a pourtant passé près de trois ans sur ce projet et signa une œuvre froide, uniquement conçue avec des synthétiseurs, comme le souhaitait le réalisateur. Aujourd’hui, la bande originale oubliée d’Apocalypse Now ressort des tréfonds de l’histoire définitivement folle de ce formidable film.

Pourquoi ce vieil enregistrement est-il sorti seulement aujourd’hui ?
C’est grâce aux efforts de Tim Greiving que ma musique est aujourd’hui disponible en CD. L’histoire remonte à l’été 2013, nous étions tous les deux chez moi à New York. Tim avait insisté pour fouiller dans mes archives personnelles car il voulait digitaliser l’ensemble de mon travail. C’est lors de cette fouille que Tim a retrouvé une vieille cassette dont j’avais oublié l’existence. C’est donc complètement par hasard que je suis retombé sur l’enregistrement de mon travail pour Apocalypse Now. Tim fut convaincu instantanément, il était déterminé à sortir cet album au format CD.

Comment a débuté votre collaboration avec Francis Ford Coppola ?
Nous avions déjà travaillé avec succès ensemble puisque j’avais composé la bande originale de Conversation Secrète (Sorti en 1974 et Palme d’Or à Cannes la même année). C’est très naturellement que Francis Ford Coppola est revenu vers moi pour me proposer de travailler sur celle d’Apocalypse Now.

Comment est venue l’idée d’une bande originale composée uniquement avec des synthétiseurs ?
Francis Ford Coppola était vraiment convaincu qu’une couleur très électronique, avec des sons de synthétiseurs, serait parfaite pour le film. Il voulait que la musique sonne comme un véritable orchestre mais étrange, froid, métallique. Pour réaliser ce que voulait Francis j’ai demandé l’aide de Dan Wyman, un ami spécialiste des synthétiseurs. Nous nous étions rencontrés à Los Angeles et nous avions déjà collaboré ensemble. C’est très naturellement là encore que je lui ai proposé de m’aider sur la bande originale d’Apocalypse Now. Francis Ford Coppola ne le connaissait pas mais approuva mon idée lorsqu’il entendit le travail réalisé par Dan Wyman.

« Francis Ford Coppola l’apprit et devint fou de rage. Il décida de me virer sur le champ ! »

La composition et l’enregistrement de cette bande originale dura presque 3 ans, pourquoi ?
Cela est dû principalement à toutes les difficultés, bien connues aujourd’hui, qu’a rencontré Francis Ford Coppola aux Philippines, autant logistiques que personnelles (Le tournage qui devait durer 6 semaines s’est finalement étalé sur 16 mois, entre mars 1976 et août 1977, et connu de nombreux contretemps : un ouragan, la crise cardiaque de l’acteur principal Martin Sheen et de nombreux problèmes de drogues…). C’était à la fois très difficile et frustrant car nous travaillions uniquement par intermittence. Il nous arrivait de passer de nombreuses semaines à attendre simplement de pouvoir avancer sur notre travail.

Francis Ford Coppola décida finalement de vous remplacer par son père…
J’ai finalement accepté de travailler sur un autre film : Norma Rae (Lui aussi tourné aux Philippines et qui sorti la même année qu’Apocalypse Now). Je savais que je pouvais gérer la composition de cette bande originale pendant les longues et nombreuses périodes d’attente que nous avions aux Philippines. Francis Ford Coppola l’apprit et devint fou de rage. Il décida de me virer sur le champ pour me remplacer effectivement par Carmine, son père.

Pensez-vous que les choses auraient été différentes si Coppola ne vous avait pas remplacé par son père ?
Walter Much, le sound designer d’Apocalypse Now, m’a dit il y a quelques années que mon enregistrement était très proche de celui qui fut finalement utilisé pour le film. Ce fut bien évidemment une très grande déception de perdre un projet aussi important. Et oui, je pense que ce travail aurait pu sensiblement améliorer ma notoriété et m’ouvrir des portes vers d’autres gros projets.

Est-il possible de voir apparaître une version remasterisée d’Apocalypse Now qui incorporerait votre travail ?
Je ne pense pas. Je suis certain que Francis Ford Coppola n’approuvera jamais un tel projet, même si quelqu’un est suffisamment fou et courageux pour remixer entièrement le film et y incorporer mon travail. Je suis cependant très reconnaissant que mon œuvre soit remixée et sorte au format CD. Je suis heureux car aujourd’hui n’importe qui peut, si cela l’intéresse, écouter ce qu’aurait pu être la bande originale d’Apocalypse Now.

 

Photos : David Shire.

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à