» J’aime beaucoup ce que vous faites » : une comédie de moeurs simple et efficace

par

Par Eloise Bouchet – Créée en 2002 au Mélo d’Amélie, la pièce de Carole Greep « J’aime beaucoup ce que vous faites » compte plus de 1500 000 spectateurs à son actif. Jouée en province, au Palais des Glaces ou encore à la Comédie Caumartin, elle se joue actuellement à Lyon, à la Comédie Odéon et à Paris, au Café de la gare, dans une salle aussi charmante que chaleureuse.

Le succès de cette comédie de mœurs tient sans doute à un pitch simple et efficace : un couple de néo-ruraux attend des amis parisiens qu’ils ont invités pour le week-end. Durant leur trajet en voiture, ces derniers appellent leurs hôtes suite à une erreur de manipulation et les critiquent allégrement. Malgré toutes les horreurs qu’il entend, le couple décide néanmoins de maintenir le week-end, pour une vengeance bien méritée… Médisances, perfidies, jalousie, hypocrisie, piques cinglantes… Tous les coups sont permis.

Le sujet et la mise en scène naturaliste de Xavier Letourneur sont propices à l’identification des spectateurs. Bien ciselée, la pièce maintient un certain suspens, et on est curieux de connaître son dénouement. Dans la lignée du théâtre de boulevard, elle est divertissante mais recèle des blagues éculées: “Il a dû faire langue de pute en deuxième langue”, des jeux de mots un peu faciles: « vous vivez en otarie ? Vous avez l’eau coulante ? », des rebondissements prévisibles, et surtout des lourdeurs : « Il faut que je me détende », s’exclame l’un des comédiens en feuilletant un magazine porno. Et de rajouter : « Ah, non, ça, ça va me tendre ». Les comédiens, dans un jeu qui évite l’emphase et le trop caricatural, mettent toutefois un peu de finesse dans un texte qui en est dépourvu.

Café de la Gare ( Paris)
Du 03/12/2017 au 27/02/2018
Lundi à 17h et 19h30, mardi à 19h30, mercredi à 21h, samedi à 17h, dimanche à 16h30 et 17h
Auteur : Carole Greep
Artistes : Jane Resmond, Manon Rony, Julie Desbruères, Alexandra Moussaï, Christophe Rouzaud, Martial Courcier, Timothée Manesse, Thibault Sommain
Metteur en scène : Xavier Letourneur

Lire aussi dans notre sélection Paris Show :

Viktor Vincent : le mentaliste virtuose exhibe les liens invisibles

Singin’in The Rain : le retour de la célèbre comédie musicale au Grand Palais

I am the Cosmos : un seul en scène brillant sur l’existence

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à