Marie-Hélène Mille : Elisabeth s’en va t’en guerre, un road movie décapant

par

Par Emmanuelle de Boysson – Élisabeth étouffe dans un univers bien rangé voit sa vie voler en éclats le jour où sa voisine frappe à sa porte.

Avec son mari peu présent, peu attentif à elle, Elisabeth mène une vie rangée dans un appartement de centre -ville. Dès le début, le couple se retrouve dans la cuisine : non dits, échanges sur leur quotidien: en quelques images, le décor est planté. Elisabeth s’ennuie, flétrit, tourne en rond. Ce jour-là, sa voisine, Laurence, débarque chez elle. Folle de rage, elle s’emporte parce que le mari d’Elisabeth a shooté dans sa moto. Elle emmène alors Elisabeth en voiture dans un road movie décapant qui va lui redonner le goût de plaire, de retrouver le plaisir de la course à pied, des boites de nuit. Peu à peu, on voit les réticences d’Elisabeth tomber: elle se maquille, retrouve sa joie de vivre et peut-être, sa liberté. Tout reste ouvert à la fin.
Marie-Hélène Mille réussit à recréer ces moments où tout bascule, avec un grand art de la mise en scène, de la sensibilité, de la tendresse, et de l’humour. Les acteurs sont formidables. Une réalisatrice de talent dont on attend avec impatience le long métrage.

Elisabeth s’en va t’en guerre, court métrage de Marie-Hélène Mille
Réalisateur : Marie-Hélène Mille
Avec : Delphine Rollin , Stéphanie Crayencour
Sur France 2 Lundi 30 oct. 2017 à 01:20 Inédit

Lire aussi dans nos actualités cinéma :

Sacha Wolff : Mercenaire, une part méconnue de l’identité française

Karim Dridi : « Chouf est un geste politique total »

Delphine Coulin : « On ne peut pas retirer aux gens ce qu’ils ont vus »

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à