Maryssa Rachel : un roman trash qui aurait pu estomaquer Dodo la Saumure

par

Par Pascal Baronheid – Bienheureux les auteurs qui ébranlent ! Ils sont assurés d’émerger du maelstrom de la rentrée, d’écarter leurs centaines de concurrents. Jusqu’il y a peu, il suffisait d’émoustiller le chaland. Aujourd’hui il faut le houspiller, provoquer chez lui une crise du nerf honteux.

Orfèvre en la matière, l’éditeur Franck Spengler (à l’origine de plus de 300 titres érotiques publiés) réveille les agités du bénitier avec un brûlot qui rejette les cinquante nuances de guimauve au rang de bréviaire pour catéchumènes boutonneux. Son missile : le roman de Maryssa Rachel, miroir de la marge extrême, vilipendé, agoni, couvert d’opprobre par les moutons de la blogosphère, dont la plupart ne l’on même pas feuilleté. Tout est ciselé. Des pratiques sexuelles infernales, des confidences de l’auteure partagées en parfaite innocence « La seule “eau de Rose” que vous y trouverez sont les larmes, l’urine et la cyprine versées par l’héroïne ! ».
Assistons-nous à une nouvelle affaire Pauline Réage, auteure masquée, en 1954, d’Histoire d’O, hymne assourdissant de la liberté sexuelle des années cinquante; qui fouetta les sangs de la France entière, des chaumières aux hôtels particuliers ? Il faudra attendre un demi-siècle pour que Pauline Réage mette bas le masque, « avoue » sa véritable identité et révèle la plume de Dominique Aury. En 2017, pareil roman fait sourire. Des sources invérifiables avancent que la prose de Maryssa Rachel aurait estomaqué Dodo la Saumure. Qu’en sera-t-il dans dix ans de cet Outrage voué aux gémonies, tant ce siècle qui lâche toutes les brides frappe si vite de caducité les attentats intellectuels les plus lestés de napalm. Dans quelques mois, cela fera cinquante ans que l’on interdisait d’interdire. Que reste-t-il de nos humours ?

« Outrage », Maryssa Rachel », Hugo Roman – 17,95 €

Lire aussi dans notre sélection de livres coquins :

Littérature érotique : 5 chefs-d’oeuvre à lire

Rémy de Gourmont : les mots de l’amour

Des livres pour le plaisir des sens!

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à