Patrick McSpare : immersion chez les Mérovingiens

par

Par Régis Sully – A la fin du Véme siècle au sud de la Belgique actuelle, Wyso, celte originaire d’Irlande, vit dans le royaume franc où règne Clovis depuis peu. Pourvu d’ une terre par son père adoptif le comte Brent, il coulait des jours heureux jusqu’au jour où son épouse Guénolé est enlevée par un mystérieux personnage : Daga Wulf.

Ce personnage énigmatique va exercer un chantage à l’égard de Wyso . Il exige que celui-ci travaille pour lui, en échange il pourra retrouver Guénolé. Et quel travail ! Il se retrouve avec deux complices le mystérieux wisigoth Gunthar et la belle et envoûtante suève Valesta, pour espionner, voire exécuter de sales besognes apparemment au profit de Clovis. C’est ainsi que nos espions seront mêlés à l’élimination de ses rivaux et aux grandes étapes de l’extension du royaume mérovingien. Le trio est présent à la bataille de Soissons qui met fin au royaume de Syagrius en 486, ils participent à l’élimination d’un parent de Clovis , roi de Cambrai qui fait obstacle aux ambitions du roi mérovingien. Ils jouent un rôle décisif dans la bataille de Tolbiac, ils contribuent à neutraliser les personnes qui s’opposent au mariage de Clovis avec Clothilde chez les Burgondes. Bref ils oeuvrent à l’ascension de Clovis. Mais Dara Wulf travaille-t-il pour Clovis? ou obéit-il aux desseins de l’Eglise catholique qui en l’occurence voit dans Clovis surtout depuis sa conversion au catholicisme un rempart contre l’arianisme professé par les Wisigoths d’Alaric II, les Burgondes et les Ostrogoths de Thédoric. Wyso va-t-il enfin retrouver sa bien aimée et l’enfant qu’elle porte? Ou bien ce personnage inquiétant poursuit-il de noirs projets pour son propre compte ?
« Les royaumes naissent de l’ombre » prévient l’auteur mais le lecteur y croisera des personnages lumineux comme Rémi l’évêque de Reims, Geneviève de Paris, membres de cette aristocratie gallo-romaine qui tente tant bien que mal de sauver cette civilisation romaine menacée par les invasions barbares.

Livre haletant de bout en bout qui mérite que le lecteur s’y attarde pour mesurer, entre autre, le degré de violence de cette société postérieure à l’empire romain. Nous ne pouvons qu’en recommander sa lecture.

Mérovingiens
Patrick McSpare
Editions Pygmalion
21,90 €

Lire aussi dans notre sélection de livres historiques :

Histoire : le dictionnaire amoureux des reines

Collaboration : la fascination du mal

Grande Guerre : écrits intimes ou patrimoine national ?

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à