Algérie : Saber Mansouri raconte l’évolution d’un pays

par

Par Emmanuelle de Boysson – Saber Mansouri nous donne un autre regard sur l’Algérie et son passé. Une algérienne écrit à son fils historien qu’elle n’a pas vu depuis des années.

Elle lui raconte son histoire depuis 1820 en Algérie, du temps de son ancêtre, esclave, de cette lignée de femmes qui se sont soumises, puis battues pour leur liberté, par les mots. Un roman plein d’odeurs, de couleurs, de traditions, de scènes cocasses où on assiste à l’alphabétisation de la mère du narrateur, son initiation à l’islam. Toute l’évolution d’un pays et des femmes qui l’ont aimé dans un texte dense et littéraire.

« Une femme sans écriture », de Saber Mansouri (Seuil)

Lire aussi dans notre sélection de romans :

Banque : John Law, le banquier de la faillite

Jacques Lindecker : de la littérature à l’os

Christophe Ono-dit-Biot : un hommage aux mythes et à la paternité

Frantz-Olivier Giesbert : Belle d’amour ou la dérive des idéologies

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à