The Doors : la modernité du blues ?

par

Par Jean-Christophe Mary – A l’occasion de son 50 ème anniversaire, Elektra sort le premier album des Doors en version Deluxe 3CD +1 LP . En prime, les studios Eagle Vision rééditent un beau documentaire sur l’histoire de l’album.

Quel groupe sur la planète peut bien se vanter d’incarner encore aujourd’hui et mieux que les Doors, la modernité du blues? Une poignée de chansons enregistrées et cinq albums ont suffit à ce que trois générations d’adolescents voient leurs vies marquées et que l’histoire de la musique américaine soit à tout jamais bousculée. Chaque note s’élevant de la guitare de Robbie Krieger, chaque accord plaqué sur l’orgue de Ray Manzarek, chaque mot de la bouche de Morrisson, suaient et transpiraient le blues. Mi-ange, mi-démon, Jim Morrisson possédait une voix sombre, vénéneuse, une gestuelle reptilienne qui incarnait le blues blanc des 70’s. L’attitude des Doors, leur mode de vie, les scandales répétés de leur charismatique leader (drogues, arrestations, violences), alimentaient en retour, l’univers du blues. Jim Morrisson représentait pour des millions de jeunes américains, le symbole de la révolte contre l’ordre établi et le pouvoir en place. Ses poèmes sulfureux, sa vision apocalyptique du monde, mis habilement en musique par ses trois complices, en faisait un Rimbaud, un Baudelaire des temps modernes. L’histoire des Doors fut stoppée net à la suite d’un arrêt cardiaque de Morrisson, le 3 juillet 1971. Cette réédition super luxe est prétexte pour célébrer les 50 ans du groupe mais surtout pour les fans, l’occasion de découvrir de nouveaux masters stéréo et mono et un concert enregistré le 7 mars 1967 au Matrix de San Francisco soient 8 titres dont ‘Break On Through (To the Other Side)’, ‘Light My Fire’ et ‘The End’.

DVD The Doors « Collection classic album » (Eagle)
« Classic Album » est une collection consacrée à l’histoire d’albums légendaires. Ces documentaires qui alternent interviews, performance live et images d’archives retracent la naissance de chef d’œuvre du rock.
A l’occasion du 50ème anniversaire de la sortie du 1er album « THE DOORS », Eagle Vision réédite le film consacré au disque culte. L’incontournable “Light my fire”, (leur premier n° 1, vendu à 1 million d’exemplaires en 3 semaines), “The End”, “Crystal Ship”, “Soul Kitchen”, ou encore “Break on Through” sont décryptés dans ce documentaire de la collection Classic Albums. Par l’intermédiaire d’entretiens, de démonstrations musicales en studio, d’archives vidéo rares et d’extraits de concerts, ce film raconte la création et l’enregistrement de cet album révolutionnaire. Les membres du groupe partagent leurs souvenirs sur leurs débuts, et racontent leur quotidien avec Jim Morrison.
Les démonstrations musicales de Ray Manzarek, Robby Krieger et John Densmore mettent en évidence les éléments qui ont contribué à créer le son unique des DOORS, les propulsant leaders d’une génération. On découvre les témoignages du manager Bill Siddons, de l’ami et poète de la Beat Generation Michael McClure, de Jac Holzman qui les fît entrer chez Elektra Records. D’autres points de vue sont apportés par les musiciens Henry Rollins et Perry Farrell, par le légendaire DJ de Los Angeles Jim Ladd, par Paul Ferrara, camarade de l’école de cinéma de Ray et de Jim, et par le compositeur Ben Fong Torres. Bruce Botnick, l’ingénieur du son qui a travaillé sur ce disque et tous les albums suivants des DOORS, nous guide dans le processus d’enregistrement de l’album. Dans ce film illustré d’extraits de nombreux titres, la musique occupe le devant de la scène et confirme que le premier album éponyme des DOORS a été, et restera, un grand classique !

Lire aussi dans nos choix musicaux :

Fleetwood Mac : Warner Bros fait revivre Tango in the Night

Eric Clapton : « Live In San Diego » l’un de ses meilleurs lives

Depeche Mode : Spirit, un nouvel album d’une beauté vénéneuse

Fred Chapellier : un détour musical à faire

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à