Unai Emery : l’obsession des détails et de la victoire

par

Par Pascal Baronheid – Exigence, virilité, rugosité, envie de gagner jusque dans l’excès, un vrai bonhomme, obsession des détails et de la victoire.

Et ça continue durant près de 220 pages écrites à la gloire d’un meneur d’hommes, ni politicien, ni capitaine d’industrie, ni parrain de la Cosa Nostra, simplement entraîneur du Paris Saint-Germain Football Club, propriété du Qatar Investment Authority qui est le fonds d’investissement souverain de l’émirat du Qatar.

Unai Emery : El Maestro du Paris Saint Germain

Son nom : Unai Emery, basque, ancien joueur, surnommé El Maestro. Le portrait tracé à sa gloire a reçu l’autorisation du modèle. Comment mieux résumer l’homme qu’à travers les confidences rapportées par l’auteur. « Son ton enjoué, ses formules imagées ou ses mimiques provoquent les sourires chez les observateurs, voire la sympathie ». Son frère, qui lui veut du bien, s’extasie devant une méthode radicale : « Parfois ça peut déborder, mais il y a toujours une raison dans ce que fait Unai. Une fois il m’a raconté qu’il avait fait ch(…) comme pas possible un joueur à l’entraînement. Ce joueur prenait beaucoup de cartons et Unai voulait le pousser à bout pendant la séance. Il l’a insulté et l’a provoqué à son insu pour lui apprendre à se contrôler. Bon, c’est pour ça qu’on fait les entraînements à huis clos, ce serait trop sujet aux interprétations hors contexte ! ». Comme disait Fernand Raynaud, les gens sont méchants vous savez … Et ils n’avaient pas assisté à l’irrésistible remontada, lorsque les Catalans ont frotté Unai au papier émeri.

Unai Emery
El Maestro
Editions Hugo Sport

Lire aussi dans Culturellement Sport :

Musculation : le fond de commerce du sportif

Cyclisme : le sport roi en Belgique

Raymond Poulidor : la légende du Tour de France en DVD

Claude Droussent : les maillots du Tour de France passés au crible

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à