Frédéric Doucet : l’art de vivre d’un chef étoilé

par

Par Clara Mure – Déjà récompensé par le Prix Champagne Collet, cet ouvrage nous livre l’art de vivre et les recettes du chef étoilé Frédéric Doucet, mis en lumière par le photographe culinaire Matthieu Cellard et les textes de l’écrivain Jean Serroy.

En couverture, la viande bovine charolaise est à l’honneur. Frédéric Doucet s’attache à mettre en avant le terroir de cette commune ancrée dans la tradition bourguignonne. Ce chef, distingué d’une Étoile Michelin en 2012, est diplômé de l’école hôtelière Lesdiguières de Grenobles. Il tient son exigence et son raffinement des chefs auprès desquels il s’est formé : Pierre Orsi, Paul Bocuse, Raymond Blanc ou encore Michel Troisgrois, qui lui offre une préface flatteuse. Mais sa passion lui vient de son enfance où il a grandi entouré par des parents hôteliers-restaurateurs.

En 2007, il reprend le restaurant familial, aujourd’hui complété par un hôtel 4 étoiles, l’Hôtel de la Poste. Entraînée par la passion de son mari, Anne Doucet s’est s’impliquée dans l’affaire familiale. En charge du développement et de l’image de la maison, elle s’applique à décliner la ligne gastronomique et décorative de l’hôtel et du restaurant dans une signature qui se retrouve notamment dans la boutique gourmande, ouverte en 2014.

L’établissement de Frédéric Doucet, tout comme ses recettes, sont le gage d’une authenticité et d’une exigence. Dans son hôtel, le bien-être et le confort priment sur un luxe tapageur. Les Éditions Glénat proposent donc au-delà d’un livre de recettes, plutôt l’histoire d’un chef en devenir, de sa passion et de son art de vivre, mais aussi une escapade gourmande, au fil des produits locaux et des saisons de ce beau pays charolais.

 » Frédéric Doucet à Charolles : Les recettes de l’Hôtel de la Poste  » de Frédéric Doucet, Matthieu Cellard et Jean Serroy, aux Éditions Glénat, 224 pages, 39€

Lire aussi dans nos actualités littéraires :

Alain Ducasse : rencontre gourmande avec le Petit Nicolas

Reporter sans frontières : le jazz, symbole de liberté

Denny Imbroisi : de la Calabre à Paris pour une cuisine italienne réinventée

Art Record Covers : les plus belles pochettes de l’histoire de la musique

Enregistrer

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à